#ffffff

Savoir raisonner
Fiche 4.
La démonstration


L'argumentation, qui a pour but de convaincre ou de persuader le lecteur, l'interlocuteur, repose sur des propositions qui ne sont pas absolument certaines, mais posées ou présupposées par celui qui écrit.
La démonstration, qui a beaucoup de points communs dans sa forme avec l'argumentation, a pour objectif d'atteindre une conclusion indiscutable. Elle repose sur des propositions considérées comme évidentes (axiomes) ou parce qu'elles sont le résultat d'un accord (postulat).
Le type le plus frappant en est la démonstration mathématique ou scientifique. Le plan de la démonstration est le suivant
: affirmation; démonstration à partir d'exemples concrets; conclusion.


Texte 1. Éloge du maquillage

La femme est bien dans son droit, et même elle accomplit une espèce de devoir en s'appliquant à paraître magique et surnaturelle
; il faut qu'elle étonne, qu'elle charme; idole, elle doit se dorer pour être adorée. Elle doit donc emprunter à tous les arts les moyens de s'élever au-dessus de la nature pour mieux subjuguer1 les cœurs et frapper les esprits. Il importe peu que la ruse et l'artifice soit connus de tous, si le succès en est certain et l'effet toujours irrésistible.
C'est dans ces considérations
2 que l'artiste philosophe trouvera facilement la légitimation de toutes les pratiques employées dans tous les temps par les femmes pour consolider et diviniser, pour ainsi dire, leur fragile beauté. L'énumération en serait innombrable; mais pour nous restreindre à ce que notre temps appelle vulgairement maquillage, qui ne voit que l'usage de la poudre de riz, si niaisement anathématisé3 par les philosophes candides, a pour but et pour résultat de faire disparaître du teint toutes les taches que la nature y a outrageusement4 semées, et de créer une unité abstraite dans le grain et la couleur de la peau, laquelle unité, comme celle produite par le maillot5, rapproche immédiatement l'être humain de la statue, c'est-à-dire d'un être divin et supérieur? Quant au noir artificiel qui cerne l'œil et au rouge qui marque la partie supérieure de la joue, bien que l'usage en soit tiré du même principe, du besoin de surpasser la nature, le résultat est fait pour satisfaire à un besoin tout opposé. Le rouge et le noir représentent la vie, une vie surnaturelle et excessive; ce cadre noir rend le regard plus profond et plus singulier, donne à l'œil une apparence plus décidée de fenêtre ouverte sur l'infini; le rouge, qui enflamme la pommette, augmente encore la clarté de la prunelle et ajoute à un beau visage féminin la passion mystérieuse de la prêtresse.
Ainsi, si je suis bien compris, la peinture du visage ne doit pas être employée dans le but vulgaire, inavouable, d'imiter la belle nature et de rivaliser avec la jeunesse. On a d'ailleurs observé que l'artifice n'embellissait pas la laideur et ne pouvait servir que la beauté. Qui oserait assigner à l'art la fonction stérile d'imiter la nature?

Charles Baudelaire (1821-1867), Le Peintre de la vie moderne.


1. Subjuguer: soumettre.
2. Dans ces considérations
: ici, dans cet écrit.
3.Anathématisé
: rejeté avec violence.
4. Outrageusement
: scandaleusement.
5. Maillot
: ici, le collant de la danseuse.


Texte 2. Vive la v.o.

Aux tous débuts du cinéma, on n'avait pas le choix
: les films muets étaient parsemés de cartons, ancêtres des sous-titres. Le doublage est né avec l'arrivée du parlant, mais aussi par nécessité artistique: certains acteurs avaient des difficultés d'élocution. Lorsqu'on a voulu exporter des films à l'étranger, on a d'abord essayé de faire les choses dignement: le réalisateur supervisait lui-même le tournage simultané de plusieurs versions tournées avec des équipes d'acteurs de diverses nationalités. C'est en Italie qu'on a commencé à tricher: pour être distribué à Rome ou à Milan, un film devait obligatoirement être doublé dans la langue de Dante, garantie de l'emploi oblige. De ce protectionnisme est née l'industrie de la post-synchronisation, dont nul ne nie l'utilité.
Mais les versions doublées, depuis, sont devenues monnaie courante. Aller voir un film en v.o. est considéré comme une démarche élitiste. Les cinéphiles, adeptes inconditionnels du sous-titrage, sont-ils des pinailleurs primitifs en retard d'un demi-siècle
? Il suffit de suivre cette démonstration, sans polémique, pour admettre de bonne foi que, même réalisé avec le plus grand soin, le doublage est une trahison. « Une infamie » disait Jean Renoir. Ce n'est pas seulement la voix de l'acteur, son timbre, ses intonations, son jeu qui sont bafoués, mais aussi l'émotion de la scène, les sons annexes, le rythme du dialogue, le synchronisme… Les nombreux exemples qui nous sont proposés prouvent l'importance de la musique des langues: ôter les voix égyptiennes, brésiliennes, japonaises, hongroises, suédoises à Chahine, Rocha, Kurosawa, Szabo ou Bergman est un sabotage. Vous n'êtes pas convaincus? Écoutez la partie de cartes de « Marius » en anglais. Michel Simon parlant napolitain. Gabin ou Arletty éructant façon Max von Sydow ou Ingrid Thulin…

Jean-Luc Douin, Télérama N°2190, 1er janvier 1992.



Texte 3. L'équilibre naturel

J'ai reconnu par l'expérience que le bourdon joue un rôle indispensable dans la fécondation de la pensée, fleur que les autres insectes du genre abeille ne visitent pas. J'ai reconnu également que les bourdons sont nécessaires à la fécondation d'une certaine sorte de trèfle
; ainsi cent pieds de trèfle rouge ayant produit deux mille sept cents graines, un nombre égal de pieds abrités contre les insectes n'en ont pas produit une seule. Le bourdon seul visite le trèfle rouge, car les autres abeilles sont incapables d'en atteindre le nectar. Nous pouvons en déduire que moins il y a de bourdons dans une région donnée, moins il y a de trèfles rouges et de pensées, et tirer cette conclusion très probable que la disparition complète - ou à peu près - du genre bourdon en Angleterre entraînerait la rareté, ou même l'extinction, de ces deux espèces végétales dans le pays.
Or, la quantité de bourdons dans une localité donnée dépend elle-même à un assez haut degré de l'abondance de la souris des champs, qui détruit leurs nids et leurs rayons de miel
; aussi le colonel Newman, qui a longtemps observé les mœurs des bourdons, croit-il que plus des deux tiers de ces insectes sont, en Angleterre, annuellement détruits de cette manière. D'autre part, chacun sait que le nombre des souris dépend essentiellement de celui des chats; et le colonel Newman dit à ce sujet: « J'ai toujours remarqué que les nids de bourdons sont plus abondants autour des villages et des petites villes qu'ailleurs; et je crois qu'on peut attribuer ce fait au plus grand nombre de chats qui détruisent les souris. » Il est donc parfaitement possible que l'abondance d'un animal félin dans une localité puisse déterminer la fréquence de certaines plantes dans cette même localité, par l'intermédiaire des souris et des bourdons.

Charles Darwin (1809-1882), L'Origine des espèces.


1. Bourdon
: insecte à corps velu, voisin de l'abeille. Le faux-bourdon est l'abeille mâle.
2. Pensée
: fleur veloutée, rose, jaune ou violette, de la famille des violacées.
3. Trèfle
: plante herbacée à fleurs blanches, roses ou violettes, et qui sert pour la nourriture du bétail.


Questionnaire sur les textes

Texte 1. Éloge du maquillage

Premier paragraphe
1. Quelle progression est établie dans la première phrase
? Quels sont les deux mots-clefs?
2. Quel est le sens particulier de « étonne » et « charme » ? Quels adjectifs précédents ces adjectifs reprennent-ils
?
3. Quel jeu de mots l'auteur fait-il
? Quelles idées ce jeu de mots lui permet-il de rapprocher?
4. Quelle transformation la femme subit-elle par le maquillage
?
5. « Elle doit donc… esprit » : comment le maquillage peut-il élever la femme « au-dessus de la nature » ?
6. À quel vocabulaire appartiennent les verbes « subjuguer » et « frapper » ?
7. Quelle vision de la femme peut-on prêter à l'auteur
?

Deuxième paragraphe
1. Pourquoi l'artiste intervient-il ici?
2. Quel exemple de maquillage l'auteur donne-t-il d'abord
? Quel est son but?
3. « Rapprocher l'être humain … supérieur » : quel mot et quelle idée précédente sont repris ici
?
4. « Quant au noir artificiel… besoin tout opposé » : quelle est l'utilité des deux couleurs
?
5. Que représentent ces deux couleurs
?
6. Quelle est l'importance de la dernière phrase du paragraphe et surtout du dernier mot
?

Troisième paragraphe
1. À quoi le maquillage ne doit pas servir, pour Baudelaire?
2. La dernière phrase est-elle une vraie question, dont l'auteur ignore la réponse
?
3. Relevez, dans l'ensemble du texte, tous les mots et expressions qui peignent la femme comme un être surnaturel.
4. Baudelaire se fait-il une idée positive de la nature
? de l'art?

Texte 2. Vive la v.o.
1. L'auteur de l'article est-il - défavorable - plutôt favorable - très favorable aux films en v.o. sous-titrée?
2. Quels arguments donne-t-il pour appuyer cette opinion
?
3. Y a-t-il une concession à l'opinion inverse
? Est-elle mentionnée, et si oui à quel endroit du texte?
4. Pour étudier le second paragraphe, complétez le tableau suivant
:



Texte 3. L'équilibre naturel

1. Lisez le titre de l'ouvrage dont ce texte est extrait
: quel genre de texte vous attendez-vous à lire: récit, reportage, discussion, démonstration, etc?
2. Quel est l'objectif de l'auteur
?
3. Complétez le tableau suivant pour suivre la démonstration de l'auteur
:



4. Relevez les mots et expressions qui servent à relier les différents éléments de cette démonstration.
5. Quel rapport unit les éléments suivants dont l'ensemble forme un équilibre
? Faites un schéma si possible:
fleurs - bourdons - chats - souris


Synthèse sur les trois textes
1. Quel est l'objectif de chaque texte?
2. Chacun des textes exprime la thèse adverse pour la rejeter
?
3. Lequel des trois textes est une démonstration scientifique
?
4. Quel est celui des trois textes qui se fonde sur des propositions évidentes
?
5. Chaque texte s'appuie-t-il sur des exemples admis de tout le monde
?
6. Tous les textes sont-ils convaincants au même degré
? Justifiez votre réponse.

Exercices d'expression

1. À votre tour, démontrez un phénomène scientifique sur lequel vous vous serez informé, dans le domaine de votre choix
: biologie, informatique, mécanique, astronomie…
2. Démontrez que les versions doublées des films sont plus intéressantes, en appuyant votre démonstration de faits indubitables (image masquée par les sous-titres, etc…).
3. Rédigez une démonstration mathématique
: démontrer à quelles conditions un parallélogramme est un losange.

Fiches publiées dans Lire à loisir 3e, Nathan.
Pour obtenir les corrigés des 8 fiches «Savoir raisonner » (32 pages)
:
participation de 3,99 euros aux frais d’hébergement du site.

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures


Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !