Le vivre et le couvert

On commet fréquemment un contresens sur l’expression « le vivre et le couvert ».

On interprète « 
vivre » comme désignant tout ce qui est nécessaire à la vie, y compris le logement, et « couvert » comme désignant des objets nécessaires au repas.

Le sens véritable est à peu près le contraire
: « le vivre », c’est la nourriture — comme aujourd’hui les « vivres » dans la langue militaire, et « le couvert », c’est le toit, le logis.
Comments