Théâtre

Livre du jour William Shakespeare Troïlus et Cressida

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

TROILUS : Qu'on appelle mon valet! Je veux me désarmer. Pourquoi irai-je guerroyer en dehors des murs de Troie, moi qui ici, au dedans, trouve de si cruels combats? Que le Troyen qui est maître de son coeur aille au champ de bataille; le coeur de Troylus, hélas! n'est plus à lui.
PANDARUS : Votre état est donc irrémédiable?
TROYLUS : Les Grecs sont forts et habiles dans leur force, acharnés dans leur habileté et vaillants dans leur acharnement […]« 

Troïlus et Cressida, de William Shakespeare
Comments

Livre du jour Eugène Labiche La Poudre aux Yeux

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Le jeune Frédéric se dit professeur de piano, il aime Emmeline, son élève appliquée… et amoureuse aussi. Lorsque les deux familles, les Malingear et les Ratinois, se rencontrent pour discuter d’un mariage éventuel, situation classique du théâtre de boulevard, c’est là que tout l’humour et le talent de caricaturiste de l’auteur prend son envol.

Les deux familles sont de petits bourgeois qui aimeraient passer pour plus riches et membres de la bonne société qu’ils ne le sont : ils en rajoutent donc, mentent, paradent, surenchérissent sur la dot, le repas de mariage, l’appartement des futurs mariés, pour finir démasqués par un personnage extérieur, franc et bonhomme, l’oncle du futur marié, qui arrive là à point pour faire cesser cette escalade de « poudre aux yeux » et laisser les jeunes gens se marier pour leur amour et non pour de l’argent.
Un ballet rapide d’entrées et de sorties, quelques répliques féroces bien placées, montre la puissance d’observation de Labiche face à la société bourgeoise de son temps, et de l’importance que revêt l’argent et le pouvoir du paraître dans les relations humaines.

Eugène Labiche La Poudre aux Yeux
Comments

Livre du jour Jean Giraudoux Intermezzo

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Les années trente, une petite ville du Limousin… pourquoi pas Bellac , la ville d’origine de Jean Giraudoux ? Le Limousin, un pays où restait vivace traditions et guérisseurs, sorcières, fantômes et spectres. Un spectre, justement, est aperçu aux confins de la ville près d’un étang où s’était déroulé un drame. Et si ce n’était que ça ! Dans la ville, tout est sens dessus dessous : la loterie mensuelle attribue ses lots avec justesse et non plus au hasard, « la morale bourgeoise est cul par-dessus tête ». Le Maire convoque une commission et fait appel à l’Inspecteur, un pugnace chasseur d’irrationnel, pour rétablir raison et rigueur ainsi que l’application des sains principes de l’Administration. La chasse au spectre s’organise, avec l’aide délatrice des sœurs Mangebois qui désignent Isabelle, l’institutrice : elle fréquenterait le spectre et ses rêves comme sa fantaisie pédagogique sont suspects. Mais ni le Droguiste, ni le Contrôleur des Poids et Mesures ne souhaitent la mettre en cause…
Comme dans
La Folle de Chaillot, l’onirisme, la dérision et l’amour triompheront ! Une comédie à redécouvrir absolument pour des moments de rire et de poésie.

Jean Giraudoux Intermezzo
Comments

Livre du jour Henrich Ibsen Peer Gynt

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Aase. Tu mens, Peer.
Peer Gynt (sans s'arrêter). Non, je ne mens pas.
Aase. Alors jure-moi que c'est vrai.
Peer Gynt. Pourquoi veux-tu que je le jure?
Aase. Tu vois bien : tu n'oses pas. Fi, le vilain ! Tout cela, ce ne sont que des histoires.
Peer Gynt (s'arrêtant). Non, c'est vrai d'un bout à l'autre.
Aase (se plaçant devant lui). Tu n'as pas honte de mentir à ta mère ? Ah ça ! tu t'en vas chasser le renne dans les fjaells pendant des mois sans te soucier de la récolte ».

Henrich Ibsen, Peer Gynt, traduction du comte Prozor.
Comments

Livre du jour Georges Courteline La Correspondance cassée

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"LE CONTRÔLEUR : Cinquante-huit !... Cinquante-neuf !... Soixante !... Soixante et un !...
LA BRIGE, qui a le 61 s'approchant : Monsieur, je descends à l'instant même du tramway de la porte Rapp, muni de cette correspondance, que j'ai cassée sans le faire exprès. En voici les deux morceaux. Est-ce qu'elle est tout de même valable ? (Le contrôleur ne dit ni oui ni non. Il borne sa réponse à un hochement négatif, absolument imperceptible […]".

La Correspondance cassée, par Georges Courteline

Comments

Livre du jour Pierre de Marivaux Arlequin poli par l'Amour

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«— TRIVELIN, à la fée, qui soupire : Vous soupirez, madame ; et, malheureusement pour vous, vous risquez de soupirer longtemps, si votre raison n'y met ordre. Me permettez-vous de vous dire ici mon sentiment ?
— LA FÉE : Parle.
— TRIVELIN : Le jeune homme que vous avez enlevé à ses parents est un beau brun, bien fait ; c'est la figure la plus charmante du monde. Il dormait dans un bois quand vous le vîtes, et c'était assurément voir l'Amour endormi […]

Arlequin poli par l'amour, de Marivaux
Comments

Livre du jour Racine Théâtre complet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera :
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Un juge, l'an passé, me prit à son service ;
Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse.
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous.
On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups :
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre.
Tous les plus gros monsieurs me parlaient chapeau bas :
«Monsieur de Petit-Jean», ah ! gros comme le bras !
Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie.
Ma foi, j'étais un franc portier de comédie :
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,
On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau.
Point d'argent, point de Suisse, […] »

Racine, Les Plaideurs

Théâtre complet de Racine ici :
Comments