Passion Lettres
Tolstoï

Livre du jour L. Tolstoï Guerre et Paix

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Eh bien, prince, que vous disais-je? Gênes et Lucques sont devenues les propriétés de la famille Bonaparte. Aussi, je vous le déclare d’avance, vous cesserez d’être mon ami, mon fidèle esclave, comme vous dites, si vous continuez à nier la guerre et si vous vous obstinez à défendre plus longtemps les horreurs et les atrocités commises par cet Antéchrist…, car c’est l’Antéchrist en personne, j’en suis sûre! Allons, bonjour, cher prince; je vois que je vous fais peur… asseyez-vous ici, et causons… »

Ainsi s’exprimait en juillet 1805 Anna Pavlovna Schérer, qui était demoiselle d’honneur de Sa Majesté l’impératrice Marie Féodorovna et qui faisait même partie de l’entourage intime de Sa Majesté. Ces paroles s’adressaient au prince Basile, personnage grave et officiel, arrivé le premier à sa soirée.

Mlle Schérer toussait depuis quelques jours
; c’était une grippe, disait-elle (le mot « grippe » était alors une expression toute nouvelle et encore peu usitée). […]


Tome I, tome II, tome III

Comments

Livre du jour L. Tolstoï Marchez…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Plusieurs amis s’étaient réunis sous le toit hospitalier d’un homme riche. Il arriva un jour que la conversation prit une tournure sérieuse, la Vie Humaine en devint le thème. Ils parlaient d’eux-mêmes et des personnes absentes, mais, parmi tous leurs amis et leurs connaissances, ils ne pouvaient pas en désigner un seul qui fût satisfait de son genre de vie. Non pas que ces personnes eussent des raisons de se plaindre de la fortune: elles étaient dans des […]. »

Marchez pendant que vous avez la lumière, de Léon Tolstoï
Comments

Livre du jour Sophie Tolstoï Journal

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Le 23 septembre 1862 fut célébré, à Moscou, le mariage de Léon Nikolaïévitch Tolstoï et de Sophie Andréevna Bers. L’écrivain avait alors trente-quatre ans et sa femme en comptait dix-huit. Les familles Tolstoï et Bers se connaissaient et se fréquentaient de longue date. Sophie Andréevna, seconde fille du docteur André Evstafiévitch Bers, médecin attaché à l’administration du palais impérial de Moscou, est née le 22 août 1844 à Pokrovskoïé où les siens passaient chaque année les mois d’été. Élevée dans l’idée qu’elle aurait sans doute à pourvoir à ses besoins, Sophie Andréevna se prépara à la carrière…[…] »

Le Journal de la comtesse Léon Tolstoï, t. I, de Sophie Tolstoï

tome II
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Le Diable

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Eugène Irténieff pouvait espérer une carrière brillante. Il avait tout pour cela
: son éducation avait été très soignée, il avait terminé brillamment ses études à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg, et par son père, mort récemment, il avait des relations dans la plus haute société, si bien qu’il était entré au ministère sous les auspices du ministre lui-même. Il avait aussi de la fortune, une grande fortune, mais compromise. Le père avait vécu à l’étranger et à Pétersbourg. »

Le Diable, de Léon Tolstoï

in Le Faux Coupon et autres contes
Traduction par J.-Wladimir Bienstock.
Nelson, 1889
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Anna Karénine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Tous les bonheurs se ressemblent, mais chaque infortune a sa physionomie particulière.

La maison Oblonsky était bouleversée. La princesse, ayant appris que son mari entretenait une liaison avec une institutrice française qui venait d’être congédiée, déclarait ne plus vouloir vivre sous le même toit que lui. Cette situation se prolongeait et se faisait cruellement sentir depuis trois jours aux deux époux, ainsi qu’à tous les membres de la famille, aux domestiques eux-mêmes. Chacun sentait qu’il existait plus de liens entre des personnes réunies par le hasard dans une auberge, qu’entre celles qui habitaient en ce moment la maison Oblonsky. La femme ne quittait pas ses appartements; le mari ne rentrait pas de la journée; les enfants couraient abandonnés de chambre en chambre; l’Anglaise s’était querellée avec la femme de charge et venait d’écrire à une amie de lui chercher une autre place; le cuisinier était sorti la veille sans permission à l’heure du dîner; la fille de cuisine et le cocher demandaient leur compte. »


Léon Tolstoï, Anna Karénine

http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Tolstoi-Karenine-1.pdf

http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Tolstoi-Karenine-2.pdf

Comments

Livre du jour L. Tolstoï Une Tourmente de neige

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Vers sept heures du soir, après avoir bu du thé, je quittai le relais. J’ai oublié son nom, mais c’était, je m’en souviens, dans le territoire des Kosaks du Don, près de Novotcherkask. Il commençait déjà à faire nuit lorsque, me serrant dans ma chouba et m’abritant sous le tablier, je m’assis à côté d’Aliochka dans le traîneau. Derrière la maison du relais, il semblait qu’il fît doux et calme. Quoiqu’on ne vît pas tomber la neige, pas une étoile […] ».

Une tourmente de neige et autres nouvelles, de Léon Tolstoï.

Comments

Livre du jour L. Tolstoï la Mort d'Ivan Illitch

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, un livre audio.

À écouter en voiture, en bricolant, en jardinant…

I

«Au Palais de Justice, pendant la suspension de l’audience consacrée à l’affaire Melvinsky, les juges et le procureur s’étaient réunis dans le cabinet d’Ivan Egorovitch Schebek, et la conversation vint à tomber sur la fameuse affaire Krassovsky. Fedor Vassilievitch s’animait en soutenant l’incompétence ; Ivan Egorovitch soutenait l’opinion contraire. Piotr Ivanovitch qui, depuis le commencement, n’avait pas pris part à la discussion, parcourait un journal qu’on venait d’apporter.
— Messieurs ! dit-il, Ivan Ilitch est mort.
— Pas possible !
— Voilà, lisez, dit-il à Fedor Vassilievitch en lui tendant le numéro du journal tout fraîchement sorti de l’imprimerie.
Il lut l’avis suivant encadré de noir :
[…]»


Tolstoï La Mort d'Ivan Illitch

Comments