Passion Lettres
Rodenbach

Livre du jour G. Rodenbach Les Tristesses

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"L'enfant-poète, au seuil de ses jours, entendit
Une voix frémissante et sombre qui lui dit : 'Tu souffriras ! Ta mère en larmes va maudire
La nuit où son amour a conçu son martyre, Quand elle te verra, déjà pâle et rêveur, Mordre en pleurant son sein comme un fruit sans saveur ! Enfant, tu laisseras les enfants de ton âge Rire, chanter, égayer le ménage,
Grimper sur les genoux des parents, chaque soir, Lorsqu'autour d'un bon feu d'hiver on vient s'asseoir ;
Et toi, venant de naître et déjà prompte à vivre,
Tu liras, dans un coin de la chambre, un vieux livre […]."
Les Tristesses, de Georges Rodenbach
Comments

Livre du jour G. Rodenbach Bruges la Morte


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GEORGES RODENBACH, Bruges-la-morte
Depuis la mort de sa femme, Hugues Viane s’est installé à Bruges, une ville qui correspond à sa morosité, au calme et à la foi fervente auxquels il aspire. Tous les effets de la morte ont été soigneusement gardés, y compris sa belle chevelure, conservée comme une relique en châsse dans le salon. Jusqu’au jour où il rencontre la même chevelure dans la rue…

Georges Rodenbach, Bruges la Morte

Comments

Livre du jour G. Rodenbach L'Arbre


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les feuilles avaient un remuement de lèvres, comme si elles étaient les bouches des millions d’amants venus là. Elles balbutiaient; elles frémissaient comme d’un baiser; on aurait dit qu’elles cherchaient, ces lèvres vertes, à baiser encore, sur le vieux tronc, le nom survécu qui fut leur amour en d’autres âges. L’amour & la mort ont des analogies étranges, des attirances énigmatiques; et ils communiquent par des corridors dont on ne trouve la clé que dans l’Éternité. Le chêne des rendez-vous d’amour était devenu le chêne de la mort… […]»

Georges Rodenbach, L’Arbre



Comments

Livre du jour G. Rodenbach Les Vies encloses

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Émule de Léon Dierx, à qui il doit peut-être sa froideur, sa solennité et sa rigueur dans la construction du poème et du recueil, Rodenbach est un Flamand écrivant en langue française une poésie d'inspiration symboliste. À la méditation mallarméenne, l'auteur de Bruges-la-Morte marie les notes brumeuses que lui inspirent les paysages de sa patrie d'origine, où les beffrois se reflètent dans les canaux, au milieu des cygnes voguant dans une lumière incertaine, où la vie demeure confinée à l'intérieur de hautes demeures, derrière des vitres aux rideaux de tulle.

RODENBACH, GEORGES, Les Vies Encloses - Poésie

Comments