Passion Lettres
Molière

Livre du jour Otto Rank Don Juan et son double

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Le thème du Double, comme la plupart des grands thèmes de la littérature, n'est pas nouveau. Il a eu ses périodes de faveur et de défaveur. De même que la haine entre frères a été un thème typique de la littérature allemande à la fin du XVIIIe siècle, ou l'amour incestueux entre frères et soeurs à la période de Jacques Ier en Angleterre, de même c'est à l'époque du romantisme que fleurit le problème du Double en Allemagne. Les premières manifestations de ce thème remontent, comme presque toujours en littérature, aux temps reculés du folklore, de la superstition ou de la naissance des religions. Mais avant de remonter à ces sources du problème du Double et d'en décrire l'épanouissement pendant la période du romantisme, il paraît utile d'étudier, en matière d'introduction, comment les auteurs modernes envisagent ce problème. En effet, ils aiment à traiter leur sujets du point de vue psychologique, ce qui nous les rend plus intelligibles et plus intéressants. De plus, les auteurs qui veulent traiter aujourd'hui le sujet du Double ont à leur disposition un procédé, le cinéma, qui tout en donnant à ce thème une réalité insoupçonnée jusqu'à ce jour, ne lui ôte rien de son caractère angoissant.

Otto Rank, Don Juan et son double
Comments

Livre du jour Molière Don Juan

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Sganarelle — (tenant une tabatière.) Quoi que puisse dire Aristote, et toute la philosophie, il n’est rien d’égal au tabac; c’est la passion des honnêtes gens; et qui vit sans tabac n’est pas digne de vivre. Non seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la vertu, et l’on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez-vous pas bien, dès qu’on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde […] »

Don Juan ou Le Festin de pierre, Molière
Comments

Livre du jour Molière la Jalousie du Barbouillé

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le Barbouillé.
Il faut avouer que je suis le plus malheureux de tous les hommes. J’ai une femme qui me fait enrager
: au lieu de me donner du soulagement et de faire les choses à mon souhait, elle me fait donner au diable vingt fois le jour; au lieu de se tenir à la maison, elle aime la promenade, la bonne chère, et fréquente je ne sais quelle sorte de gens. Ah! Pauvre barbouillé, que tu es misérable! Il faut pourtant la punir. Si je la tuois… L’invention ne vaut rien, car tu serois pendu… »

La Jalousie du barbouillé, de Molière
Comments

Livre du jour Molière M. de Pourceaugnac

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JULIE.
Mon dieu
! Éraste, gardons d'être surpris; je tremble qu’on ne nous voye ensemble, et tout seroit perdu, après la défense que l’on m’a faite.
ÉRASTE.
Je regarde de tous côtés, et je n’aperçois rien.
JULIE.
Aye aussi l’œil au guet, Nérine, et prends bien garde qu’il ne vienne personne.
NÉRINE. Reposez-vous sur moi, et dites hardiment ce que vous avez à vous dire. JULIE. Avez-vous imaginé pour notre affaire quelque chose de favorable
? Et […]

Monsieur de Pourceaugnac, de Molière.

Comments

Livre du jour Molière L'École des maris

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Sganarelle: Mon frère, s’il vous plaît, ne discourons point tant, et que chacun de nous vive comme il l’entend. Bien que sur moi des ans vous ayez l’avantage et soyez assez vieux pour devoir être sage, je vous dirai pourtant que mes intentions sont de ne prendre point de vos corrections, que j’ai pour tout conseil ma fantaisie à suivre, et me trouve fort bien de ma façon de vivre.
Ariste
: Mais chacun la condamne.
Sganarelle
: Oui, des fous comme vous, mon frère. »

L’École des maris, Molière.

Comments