Passion Lettres
Bashkirtseff

Livre du jour M. Bashkirtseff Lettres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Extrait:

« Nous sommes allées à la galerie Degli uffici qui communique avec le Palais Pitti et que j’ai vue hier autant qu’on peut voir en passant.
Aujourd’hui, c’est autre chose
; j’y suis restée une heure et demie. Les statues et les bustes grecs me retiennent longtemps.
Je suis désappointée à la vue de la tête d’Alcibiade
; jamais je ne me le figurais avec le front charnu, cette petite bouche montrant les dents, cette
petite barbe.
Cicéron est assez (je ne le prends pas pour un Grec, soyez tranquille) bien, mais ce pauvre Socrate
! Oh! Il a bien fait de faire de la philosophie et de
causer avec son génie, il ne pouvait pas faire autre chose
! Quelle laideur ridicule!
Enfin me voilà devant la fameuse Venera Medica
! Cette petite poupée est une déception nouvelle. Ces chevilles ressortantes n’excitent pas mon
admiration, et la tête et les traits communs à toutes les statues grecques
!
Non ce n’est pas là Vénus, la déesse charmante, la mère de l’amour. La bouche est froide, les yeux sans expression
; certes les proportions sont
admirablement gardées, mais que lui resterait-il donc, si les proportions étaient moins parfaites
! Qu’on me nomme barbare, ignorante, arrogante,
stupide, mais c’est mon avis. La Vénus de Milo est beaucoup plus Vénus.
Je passe aux peintures et trouve enfin une chose digne du nom de Raphaël, pas une image plate et effacée comme ces madones, pas un Christ enfant
comme en papier mâché, mais une tête vivante, belle, fraîche. »
[…]

Lettres de Marie Bashkirtseff

Comments