Passion Lettres

Livre du jour C. Péguy Présentation

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Présentation de la Beauce à Notre Dame de Chartres

Étoile de la mer voici la lourde nappe
Et la profonde houle et l’océan des blés
Et la mouvante écume et nos greniers comblés,
Voici votre regard sur cette immense chape.

Et voici votre voix sur cette lourde plaine
Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés,
Voici le long de nous nos poings désassemblés
Et notre lassitude et notre force pleine. […]

Charles Péguy: Étoile de la mer voici la lourde nappe…

Comments

Livre du jour Oscar Wilde Salomé


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Oscar WILDE, Salomé

extrait:

« 
SALOMÉ.
[SCÈNE — Une grande terrasse dans le palais d’Hérode donnant sur la salle de festin. Des soldats sont accoudés sur le balcon. À droite il y a un énorme escalier. À gauche, au fond, une ancienne citerne entourée d’un mur de bronze vert. Clair de lune.]
LE JEUNE SYRIEN
Comme la princesse Salomé est belle ce soir
!
LE PAGE D’HÉRODIAS
Regardez la lune. La lune a l’air très étrange. On dirait une femme qui sort d’un tombeau. Elle ressemble à une femme morte. On dirait qu’elle cherche des morts.
LE JEUNE SYRIEN
Elle a l’air très étrange. Elle ressemble à une petite princesse qui porte un voile jaune, et a des pieds d’argent. Elle ressemble à une princesse qui a des pieds comme des petites colombes blanches… On dirait qu’elle danse.
LE PAGE D’HÉRODIAS
Elle est comme une femme morte. Elle va très lentement. [Bruit dans la salle de festin.]
PREMIER SOLDAT
Quel vacarme
! Qui sont ces bêtes fauves qui hurlent?
SECOND SOLDAT
Les Juifs. Ils sont toujours ainsi. C’est sur leur religion qu’ils discutent.
PREMIER SOLDAT
Pourquoi discutent-ils sur leur religion
?
SECOND SOLDAT
Je ne sais pas. Ils le font toujours… Ainsi les Pharisiens affirment qu’il y a des anges, et les Sadducéens disent que les anges n’existent pas.



Oscar WILDE, Salomé

Comments

Livre du jour G. Flaubert Tentation de st Antoine

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

La Tentation de saint Antoine de Gustave Flaubert (1874)

Texte inclassable, pièce de théâtre ou plutôt mystère au sens médiéval du terme, La Tentation de saint Antoine a été mise plusieurs fois sur le métier par Flaubert, et finalement éditée en 1874. C'est une oeuvre difficile d'accès, et l'un des plus grands mérites des somptueuses illustrations de Daniel-Girard mises en ligne ici est de lui donner une chance de commencer par fasciner le lecteur. A lui ensuite de franchir le pas et d'entrer dans la métaphysique.

Gustave Flaubert, La Tentation de saint Antoine (1874)
Edition Henri Cyral, Collection française n° 30, Paris, 1930
Illustrations de Daniel-Girard


Comments

Livre du jour Rétif Vie de mon père


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

« D’AUTRES célèbrent les guerriers qui triomphent par les armes
; les académies décernent des prix aux écrivains qui donnent un nouvel éclat à la gloire des anciens ministres, des hommes de lettres distingués; moi, je vais jeter des fleurs sur la tombe d’un honnête homme, dont la vertu fut commune et à tous les jours, pour ainsi parler…
Il ne fut que juste et laborieux
: qualités qui sont le fondement de toute société et sans lesquelles les héros mourraient de faim.
J’ouvre une nouvelle carrière à la piété filiale
: si le fils de tout homme en place était obligé d’écrire la vie de son père, cette institution serait une des plus utiles. Quel est le père qui, sachant que son propre fils sera forcé d'être un jour son historien véridique, n’acquerrait pas quelques vertus, ne ferait pas quelques bonnes actions, dans la vue au moins de n’être pas déshonoré par celui même qui doit perpétuer son nom? Ce serait là, sans doute, le frein le plus puissant contre la corruption rapide de nos mœurs.

Rétif, La Vie de mon père

Comments

Livre du jour V. Larbaud Rldasedlrad

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Il y a quelques jours, étant de passage à Nantes, au retour d’une excursion à Belle-Île, j’ai lu, dans un journal de Paris, que j’allais publier un livre formé de plusieurs nouvelles dont une, la dernière, était intitulée « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».

En province française, je lis volontiers les journaux de Paris. Il me semble toujours que je vais y trouver des nouvelles de mes amis, d e mon quartier, de ma maison. Un fait divers qui s’est passé dans mon arrondissement m’intéresse comme si je connaissais les gens qui y ont joué un rôle
; et s’il y avait à Paris, comme à Londres, des journaux de quartiers, j’achèterais, en même temps que le Journal, le Temps et l’Intransigeant, le quotidien du Cinquième arrondissement qui s’appellerait, par exemple, la Lanterne du Panthéon ou peut-être l’Âme latine.

Voilà pourquoi, pendant tout mon séjour à Nantes, je n’ai pas manqué d’acheter les journaux de Paris. J’avoue qu’ils ne m’ont donné aucune nouvelle de mon quartier. Ils n’ont même pas su me dire où en étaient les travaux de repavement des Boulevards et de la rue Soufflot. Mais, en compensation, ils m’ont appris qu’on allait publier un certain nombre d’ouvrages de mes amis, et un d’entre eux m’a même donné des nouvelles de moi-même, nouvelles qui m’ont un peu surpris, puisque, si je me souviens bien d’avoir écrit trois des ouvrages qu’il annonçait sous mon nom, je suis très assuré de n’avoir jamais écrit « Rldasedlrad, etc. »

Et pourtant ce journal l’affirmait sans hésitation aucune. Un certain nombre de personnes que je croisais dans les rues de Nantes l’avaient lu comme moi, et ceux qui s’en souvenaient encore devaient en être persuadés. Si un ami, de passage à Nantes, m’avait aperçu dans la foule, rue Crébillon, et m’avait appelé par mon nom, il aurait pu se trouver un passant qui aurait songé
: Tiens, voilà justement l’auteur de cette chose qui a un titre imprononçable. Ainsi je me trouvais, dans une certaine mesure, responsable de « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».

Valéry Larbaud, Rldasedlrad les dlcmhypbgf (1923) (Extrait de « Jaune Bleu Blanc », 1927)



Comments

Livre du jour Chateaubriand Atala

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Les deux rives du Meschacebé présentent le tableau le plus extraordinaire. Sur le bord occidental, des savanes se déroulent à perte de vue ; leurs flots de verdure, en s'éloignant, semblent monter dans l'azur du ciel, où ils s'évanouissent. On voit dans ces prairies sans bornes errer à l'aventure des troupeaux de trois ou quatre buffles sauvages. Quelquefois un bison chargé d'années, fendant les flots à la nage, se vient coucher, parmi de hautes herbes, dans une île du Meschacebé. A son front orné de deux croissants, à sa barbe antique et limoneuse, vous le prendriez pour le dieu du fleuve, qui jette un oeil satisfait sur la grandeur de ses ondes et la sauvage abondance de ses rives.
Telle est la scène sur le bord occidental ; mais elle change sur le bord opposé, et forme avec la première un admirable contraste. Suspendus sur le cours des eaux, groupés sur les rochers et sur les montagnes, dispersés dans les vallées, des arbres de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tous les parfums, se mêlent, croissent ensemble, montent dans les airs à des hauteurs qui fatiguent les regards. Les vignes sauvages, les bignonias, les coloquintes, s'entrelacent au pied de ces arbres, escaladent leurs rameaux, grimpent à l'extrémité des branches, s'élancent de l'érable au tulipier, du tulipier à l'alcée, en formant mille grottes, mille voûtes, mille portiques. Souvent, égarées d'arbre en arbre, ces lianes traversent des bras de rivière sur lesquels elles jettent des ponts de fleurs. Du sein de ces massifs le magnolia élève son cône immobile ; surmonté de ses larges roses blanches, il domine toute la forêt, et n'a d'autre rival que le palmier, qui balance légèrement auprès de lui ses éventails de verdure. (&hellipWinking»

François-René de Chateaubriand, Atala


Comments

Livre du jour C. Baudelaire Conseils

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« C’est parce que tous les vrais littérateurs ont horreur de la littérature à de certains moments, que je n’admets pour eux, — âmes libres & fières, esprits fatigués, qui ont toujours besoin de se reposer leur septième jour, — que deux classes de femmes possibles: les filles ou les femmes bêtes, l’amour ou le pot-au-feu. — Frères, est-il besoin d’en expliquer les raisons? »

Charles Baudelaire, Conseils aux jeunes littérateurs


Comments

Livre du jour S; Zweig Le Joueur d'échecs

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Sur le grand paquebot qui à minuit devait quitter New York à destination de Buenos Aires, régnait le va-et-vient habituel du dernier moment. Les passagers embarquaient, escortés d’une foule d’amis: des porteurs de télégrammes, la casquette sur l’oreille, jetaient des noms à travers les salons: on amenait des malles et des fleurs, des enfants curieux couraient du haut en bas du navire, pendant que l’orchestre accompagnait […]. »

Le Joueur d’échecs, de Stefan Zweig.

Comments

Livre du jour Rétif Paysanne pervertie


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Voir notre site « Littérature libertine » qui offre plusieurs livres de Restif de la Bretonne à télécharger (éditions critiques)

RÉTIF DE LA BRETONNE, NICOLAS-EDME: La paysanne pervertie ou Les dangers de la villeRomans

Ce roman épistolaire nous conte l’histoire classique d’une jeune fille, provinciale d’origine modeste, qui monte à Paris. Après avoir profité, sans en abuser, de la bonté d’une amie de la famille, la facilité et la vie dans la grande ville incitent notre héroïne à se faire « entretenir » par un marquis. La maîtresse sera en bons termes avec la marquise puisque son propre frère en est l’amant. Mais ces amours ne durent guère et la déchéance sera grande…

Nicolas-Esme Rétif de la Bretonne, La Paysanne pervertie
Comments

Livre du jour Somaize Dictionnaire des Précieuses


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Indispensable pour lire Molière:

Antoine Baudeau, sieur de Somaize
(1630-1...), Le grand dictionnaire des précieuses ou la clef de la langue des ruelles (1660)

http://www.miscellanees.com/s/somaize.htm
Comments

Livre du jour J. Giraudoux La Guerre de Troie…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Andromaque. — La guerre de Troie n’aura pas lieu, Cassandre!
Cassandre. — Je te tiens un pari, Andromaque.
Andromaque. — Cet envoyé des Grecs à raison. On va bien le recevoir. On va bien lui envelopper sa petite Hélène, et on la lui rendra.
Cassandre. - On va le recevoir grossièrement. On ne lui rendra pas Hélène. Et la guerre de Troie aura lieu.
Andromaque. — Oui, si Hector n’était pas là
!….»

La Guerre de Troie n’aura pas lieu, d’après Jean Giraudoux.

Comments

Livre du jour D. Diderot Deux amis de Bourbonne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Il y avait ici deux hommes qu’on pourrait appeler les Oreste et Pylade de Bourbonne. L’un se nommait Olivier, et l’autre Félix. Ils étaient nés le même jour, dans la même maison, et des deux sœurs; ils avaient été nourris du même lait, car l’une des mères étant morte en couches, l’autre se chargea des deux enfants. Ils avaient été élevés ensemble, ils étaient toujours séparés des autres; ils s’aimaient comme on existe, comme on vit, sans s’en douter; ils le sentaient à tout moment, et ils ne se l’étaient peut-être jamais dit. Olivier avait une fois sauvé la vie à Félix, qui se piquait d’être grand nageur, et qui avait failli se noyer. Ils ne s’en souvenaient ni l’un ni l’autre. Cent fois Félix avait tiré Olivier des aventures fâcheuses où son caractère impétueux l’avait engagé; et jamais celui-ci n’avait songé à l’en remercier; ils s’en retournaient ensemble à la maison, sans se parler, ou en parlant d’autre chose.»

Diderot, Les Deux amis de Bourbonne et autres contes


Comments

Livre du jour A. Jarry L'Autre Alceste

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Récit du vizir Assaf
L’ange de la mort est apparu à mon maître avec six visages, avec lesquels il recueille les âmes des habitants de l’Orient, de l’Occident, du ciel, de la terre, des pays de Jadjudi et Madjudi et du pays des croyants. Et il a tourné vers mon maître son sixième visage. Or, les djinns qui travaillent au temple en coupant les métaux sans bruit avec la pierre samur procurée par le corbeau, entendront la chute du corps du prophète sur le parquet de sa salle de cristal, et ne voudront point achever de construire. Ils voient mon maître debout entre les murailles transparentes, appuyé sur son bâton de cèdre; et si l’ange lui enlève son âme dans cette posture, le parquet lumineux ne vibrera, heurté par le corps terrestre, qu’après la rupture du bâton, rongé par les vers. Et peut-être le temple sera-t-il achevé. J’ai conseillé à mon maître de soutenir ses paumes avec une verge d’or incorruptible, afin que les djinns le sachent […]

Alfred Jarry, Alceste

Comments

Livre du jour Musset Caprices de Marianne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Une rue devant la maison de Claudio. Marianne, sortant de chez elle, un livre de messe à la main. Ciuta l’aborde.
Ciuta. — Ma belle dame, puis-je vous dire un mot?
Marianne. — Que me voulez-vous
?
Ciuta. — Un jeune homme de cette ville est éperdument amoureux de vous
; depuis un mois entier, il cherche vainement l’occasion de vous l’apprendre. Son nom est Célio; il est d’une noble famille et d’une figure […]».

Les Caprices de Marianne, d’Alfred de Musset.

Comments

Livre du jour J. Verne Phare du bout du monde

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Le soleil allait disparaître derrière les collines qui limitaient la vue à l’ouest. Le temps était beau. À l’opposé, au-dessus de la mer qui se confondait avec le ciel dans le nord-est et dans l’est, quelques petits nuages réfléchissaient les derniers rayons, qui ne tarderaient pas à s’éteindre dans les ombres du crépuscule, d’assez longue durée sous cette haute latitude du cinquante-cinquième degré de l’hémisphère austral […]».

Le Phare du bout du monde, de Jules Verne.
Comments

Livre du jour I. Tourgueniev Premier amour

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les invités avaient pris congé depuis longtemps. L’horloge venait de sonner la demie de minuit. Seuls, notre amphitryon, Serge Nicolaiévitch et Vladimir Pétrovitch restaient encore au salon. Notre ami sonna et fit apporter les reliefs du repas. « Nous sommes bien d’accord, messieurs, fit-il en s’enfonçant dans son fauteuil et en allumant un cigare, chacun de nous a promis de raconter l’histoire de son premier amour. À vous le dé, Serge […] ».

Premier amour, d’Ivan Tourgueniev.
Comments

Livre du jour R. Roussel Nouvelles impressions d'Afrique

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LA MAISON OU SAINT LOUIS FUT PRISONNIER
Sans doute à réfléchir, à compter cela porte,
D’être avisé que là, derrière cette porte,
Fut trois mois prisonnier le roi saint
!… Louis neuf!…,
Combien le fait, pourtant, paraît tangible et neuf
En ce pays jonché de croulantes merveilles,
Telles qu’on n’en sait point ici bas
de plus vieilles
!

Raymond Roussel,
Nouvelles impressions d’Afrique

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k108582f
Comments

Livre du jour D. Diderot Rêve d'Alembert

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Extrait:

Diderot
— Avant que de faire un pas en avant, permettez-moi de vous faire l’histoire d’un des plus grands géomètres de l’Europe. Qu’était-ce d’abord que cet être merveilleux? Rien.
d’Alembert
— Comment rien! On ne fait rien de rien.
Diderot
Vous prenez les mots trop à la lettre. Je veux dire qu’avant que sa mère, la belle et scélérate chanoinesse Tencin, eût atteint l’âge de puberté, avant que le militaire La Touche fût adolescent, les molécules qui devaient former les premiers rudiments de mon géomètre étaient éparses dans les jeunes et frêles machines de l’une et de l’autre, se filtrèrent avec la lymphe, circulèrent avec le sang, jusqu’à ce qu’enfin elles se rendissent
[DPV XVII 96] dans les réservoirs destinés à leur coalition, les testicules de sa mère et de son père. Voilà ce germe rare formé; le voilà, comme c’est l’opinion commune, amené par les trompes de Fallope dans la matrice; le voilà attaché à la matrice par un long pédicule; le voilà, s’accroissant successivement et s’avançant à l’état de fœtus; voilà le moment de sa sortie de l’obscure prison arrivé; le voilà né, exposé sur les degrés de Saint-Jean-le-Rond qui lui donna son nom; tiré des Enfants-Trouvés; attaché à la mamelle de la bonne vitrière, madame Rousseau; allaité, devenu grand de corps et d’esprit, littérateur, mécanicien, géomètre. Comment cela s’est-il fait? En mangeant et par d’autres opérations purement mécaniques. Voici en quatre mots la formule générale: Mangez, digérez, distillez in vasi licito, et fiat homo secundum artem. Et celui qui exposerait à l’Académie le progrès de la formation d’un homme ou d’un animal, n’emploierait que des agents matériels dont les effets successifs seraient un être inerte, un être sentant, un être pensant, un être résolvant le problème de la précession des équinoxes, un être sublime, un être merveilleux, un être vieillissant, dépérissant, mourant, dissous et rendu à la terre végétale.


Diderot, Le Rêve de d’Alembert

Comments

Livre du jour D. Diderot Contes

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Je voudrais bien me rappeler la chose comme elle s´est passée, car elle vous amuserait. Commençons à tout hasard, sauf à laisser là mon récit, s´il m´ennuie.
M. le prince de Galitsine s´en va aux eaux d’Aix-la-Chapelle
; il y trouve la jeune et belle comtesse de Schmettau. En huit jours de temps il en devient amoureux, il le dit, il est écouté, il est époux.
Il avait été attaché à Paris à une demoiselle Dornet, grande fille, assez belle, mais d´une mauvaise santé, ne manquant pas tout à fait d´esprit, mais ignorante comme une danseuse d´Opéra, et toute propre à donner dans un torquet.
Le prince, après son mariage, regretta deux ou trois portraits qu´il avait laissés à cette fille, et il me pria de les ravoir, si je pouvais. La chose n´était pas aisée. Entre plusieurs moyens qui me vinrent en tête, celui auquel je m´arrêtai, ce fut de tirer parti des inquiétudes qu´elle avait sur sa santé, et de supposer à ces portraits une influence funeste qui l´effrayât. Voilà qui est bien ridicule, me direz-vous. D´accord. Mais d´un autre côté il est si agréable de se bien porter, les portraits d´un infidèle sont si peu de chose
; il y a un si grand fonds à faire sur l´imagination d´une femme alarmée, et en général les femmes sont si crédules et si pusillanimes en santé, si superstitieuses dans la maladie! »

Denis Diderot, Contes
Comments

Livres du jour André Gide liens vers titres

De nombreux titres d’André Gide sont accessibles sur la toile, mais leur téléchargement n’est pas toujours autorisé en France.

On peut lire en ligne…


Le Traité du Narcisse:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_traite_du_narcisse.pdf

Les Nourritures terrestres:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_nourritures_terrestres.pdf

La Porte étroite:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_porte_etroite.pdf

Isabelle:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_isabelle.pdf

Les Caves du Vatican:
http://www.ebooksgratuits.com/blackmask/gide_caves_du_vatican.pdf

La Symphonie pastorale:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_symphonie_pastorale.pdf

Si le grain ne meurt:
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_si_le_grain_ne_meurt.pdf

etc, etc.
Comments

Livre du jour I. Tourgueniev Nouveaux récits d'un chasseur

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Donnez-moi la main, cher lecteur, et venez avec moi. Il fait beau, c’est le mois de mai; les jeunes feuilles des aubiers brillent comme si on venait de les laver. La route large et unie est couverte de ces herbes fines aux tiges rouges que recherchent les brebis. À droite et à gauche, au flanc des collines, se balancent mollement les seigles, et glisse par taches rares l’ombre de petits nuages. Au loin, les bois brunissent, les étangs brillent, les villages se dessinent en jaune. »

Nouveaux Récits d’un chasseur d’Ivan Tourguenieff.



Comments