Passion Lettres

Livre du jour Mark Twain L'Infortuné fiancé d'Aurélia

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les faits suivants sont consignés dans une lettre que m’écrit une jeune fille habitant la belle ville de San José. Elle m’est parfaitement inconnue, et signe simplement
: Aurélia-Maria, ce qui est peut-être un pseudonyme. Mais peu importe. La pauvre fille a le cœur brisé par les infortunes qu’elle a subies. Elle est si troublée par les conseils opposés de malveillants amis et d’ennemis insidieux qu’elle ne sait à quel parti se résoudre pour se dégager du réseau de difficultés dans lequel elle semble prise […]»

L’Infortuné Fiancé d’Aurélia, de Mark Twain

in Esquisses anciennes et nouvelles
Traduit par
Gabriel de Lautrec
Comments

Livre du jour H. de Balzac La Grenadière

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« La Grenadière est une petite habitation située sur la rive droite de la Loire, en aval et à un mille environ du pont de Tours. En cet endroit, la rivière, large comme un lac, est parsemée d’îles vertes et bordée par une roche sur laquelle sont assises
plusieurs maisons de campagne, toutes bâties en pierre blanche, entourées de clos de vigne et de jardins où les plus beaux fruits du monde mûrissent à l’exposition du midi. Patiemment terrassés par plusieurs générations, les creux du rocher réfléchissent les rayons du soleil, et permettent de cultiver en pleine terre, à la faveur d’une température factice, les productions des plus chauds climats. Dans une des moins profondes anfractuosités qui découpent cette colline s’élève la flèche aiguë de Saint-Cyr, petit village duquel dépendent toutes ces maisons éparses. Puis, un peu plus loin, la Choisille se jette dans la Loire par une grasse vallée qui interrompt ce long coteau. La Grenadière, sise à mi-côte du rocher, à une centaine de pas de l’église, est un de ces vieux logis âgés de deux ou trois cents ans qui se rencontrent en Touraine dans chaque jolie situation. Une cassure de roc a favorisé la construction d’une rampe qui arrive en pente douce sur la
levée, […] »

Honoré de Balzac, La Grenadière
Comments

Livre du jour A. Dumas le Collier de la Reine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Vers les premiers jours du mois d’avril 1784, à trois heures un quart à peu près de l’après-midi, le vieux maréchal de Richelieu, notre ancienne connaissance, après s’être imprégné lui-même les sourcils d’une teinture parfumée, repoussa de la main le miroir que lui tenait son valet de chambre, successeur mais non remplaçant du fidèle Rafté; et, secouant la tête de cet air qui n’appartenait qu’à lui: — Allons, dit-il, me voilà bien ainsi. Et il se leva de son […] ».

Le Collier de la reine, d’Alexandre Dumas (tomes I, II et III).
Comments

Livre du jour Pierre Loti Azyadé

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

“Une belle journée de mai, un beau soleil, un ciel pur... Quand les canots étrangers arrivèrent, les bourreaux, sur les quais, mettaient la dernière main à leur œuvre : six pendus exécutaient en présence de la foule l'horrible contorsion finale... Les fenêtres, les toits étaient encombrés de spectateurs ; sur un balcon voisin, les autorités turques souriaient à ce spectacle familier. Le gouvernement du sultan avait fait peu de frais pour l'appareil du supplice […].

Aziyadé, de Pierre Loti
Comments

Livre du jour Paul Féval La Tapisserie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« En 1781, la comtesse de Jaucourt habitait, avec sa tante Mlle Olive d’Audemer, le château de Rauville, situé à quelques lieues de Caen. M. de Jaucourt, lieutenant- général, était à la frontière. La comtesse avait vingt ans, elle était charmante; son mari, beaucoup plus âgé qu’elle, l’aimait avec passion. À quarante ans, on est jaloux, c’est chose convenue; M. de Jaucourt l’était peut-être, mais sa jalousie n’affectait point ces formes abruptes des maris du […]. »

La Tapisserie, de Paul Féval
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Le Diable

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Eugène Irténieff pouvait espérer une carrière brillante. Il avait tout pour cela
: son éducation avait été très soignée, il avait terminé brillamment ses études à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg, et par son père, mort récemment, il avait des relations dans la plus haute société, si bien qu’il était entré au ministère sous les auspices du ministre lui-même. Il avait aussi de la fortune, une grande fortune, mais compromise. Le père avait vécu à l’étranger et à Pétersbourg. »

Le Diable, de Léon Tolstoï

in Le Faux Coupon et autres contes
Traduction par J.-Wladimir Bienstock.
Nelson, 1889
Comments

Livre du jour F.W. Nietzsche Zarathoustra

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Lorsque Zarathoustra eut atteint sa trentième année, il quitta sa patrie et le lac de sa patrie et s’en alla dans la montagne. Là il jouit de son esprit et de sa solitude et ne s’en lassa point durant dix années. Mais enfin son cœur se transforma, — et un matin, se levant avec l’aurore, il s’avança devant le soleil et lui parla ainsi: « Ô grand astre! Quel serait ton bonheur, si tu n’avais pas ceux que tu éclaires? Depuis dix ans que tu viens vers ma caverne: tu te serais lassé de ta lumière ». »

Ainsi parlait Zarathoustra, de Nietzsche.
Comments

Livre du jour J.H. Rosny La jeune vampire

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«- Il y a quelque chose de vrai dans toutes les croyances persistantes des hommes, fit Jacques le Marquand… j’entends les croyances qui ont rapport à des faits précis et souvent répétés. — Alors, la sorcellerie… — Dans son ensemble, je la nie, parce qu’elle énonce trop de faits imprécis et aussi parce qu’elle varie immodérément. Mais la science actuelle use de mainte pratique propre aux sorciers et aux sorcières: par la suite, il est ridicule de nier […] »

La Jeune Vampire, J.-H. Rosny Aîné.
Comments

Livre du jour J. Verne Un capitaine de quinze ans

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit
Dick Sand, orphelin de 15 ans à peine, se retrouve capitaine du Pilgrim, le reste de l'équipage étant mort. En compagnie des passagers, Mrs Weldon, Cousin Bénédict et quelques noirs américains, il tente de rejoindre l'Amérique. Mais, trompé par le cuisinier, il se retrouve sur la cote africaine, et découvre les esclavagistes...


JULES VERNE : Un capitaine de quinze ans

Comments