Molière

Éphéméride 17 février 1673 décès de Molière

Jean-Baptiste Poquelin est né à Paris le 15 janvier 1622 à Paris. Fils d’un tapissier ordinaire du roi, il fait ses études au collège des Jésuites de Clermont (l’actuel lycée Louis-le-Grand).
À l’âge de dix ans, sa mère meurt. Il obtient une licence en droit à Orléans, mais trois ans plus tard, il renonce à reprendre la charge familiale et se tourne vers le théâtre.
Il fonde alors en 1643 « l’Illustre Théâtre » et se fixe comme objectif de « faire rire les honnêtes gens ».

  • En 1644, il en prend la direction sous le pseudonyme de « Molière », tandis qu’en 1665, la troupe devint la « Troupe du Roi « mais n’a pas encore de succès: il lui est interdit de jouer Tartuffe pour cause de bonnes mœurs.


Molière est à la fois le directeur, l’auteur, le metteur en scène, et l’un des tout premiers acteurs de la troupe à laquelle le roi accorde protection et pension.

En 1668 sont représentés successivement Amphitryon le 13 janvier, George Dandin en juillet et L’Avare en septembre. La santé de Molière se détériore progressivement tant son rythme de travail est intense
: il monte jusqu’à sept spectacles par an!

Il est victime d’un malaise cardiaque et meurt le 17 février 1673 après la quatrième représentation du
Malade imaginaire (il jouait le rôle d’Argan). À sa mort, sa femme supplie le roi Louis XIV d’ordonner qu’on l’enterre en terre chrétienne, celui-ci consentira par la suite à cette requête. Molière sera enterré en cachette de nuit, car les comédiens étaient excommuniés par l’Église catholique.

Comments

Éphéméride 15 janvier 1622 baptême de Molière

15 janvier 1622 : Baptême à Saint-Eustache de Jean Pouguelin (sic), le futur Molière, né sans doute le 13 ou le 14.
Son père est un marchand tapissier âgé de vingt-cinq ans ; sa mère, Marie Cresé (sic), qui a vingt ans, est fille de tapissier. La famille vit dans le quartier des Halles.
Jean-Baptiste Poquelin fonde L'Illustre-Théâtre le 30 juin 1643, au tout début du règne de Louis XIV, avec ses amis comédiens, Madeleine Béjart et Tiberio Fiorelli, dit Scaramouche, vedette de la comédie italienne. Lui-même adopte le pseudonyme de Molière (nom d'un romancier naguère à la mode).
La troupe de Madeleine Béjart triomphe enfin à Paris le 18 novembre 1659 avec
Les Précieuses ridicules.
Bénéficiant dès lors du soutien du roi, qui le protège contre les cabales et lui assure de confortables revenus, Molière assume une fonction équivalente à celle de bouffon du roi, avec le droit de tout dire et de tout jouer.
Il va donner dans les quatorze dernières années de sa vie la totalité de ses chefs-d'oeuvre.

Comments

Éphéméride 26 décembre 1662 Molière crée L'Ecole des Femmes


Jean-Baptiste Poquelin achève la création de sa dernière comédie en cinq actes au Palais-Royal à Paris. L’École des femmes sera vite considérée comme la première comédie de la maturité pour Molière. La pièce, novatrice en ce qu’elle mêlait de manière alors inédite les ressources de la farce et de la grande comédie en vers, suscite une série de débats connus sous le nom de « Querelle de L’École des femmes. »
La morale et le comique de la pièce agaceront ses rivaux tels que Corneille et les consciences traditionnelles. Molière devra faire face à une vague de critiques qui alimenteront la polémique jusqu’en 1663.
Cette querelle, habilement exploitée par Molière, lui donna l’occasion de répondre aux critiques qui lui avaient été adressées et de préciser son projet dramatique dans une comédie intitulée la Critique de l’École des Femmes, représentée sur la scène du même théâtre au mois de juin de l’année suivante.
Comments

Éphéméride 6 octobre 1669 Molière fait jouer Monsieur de Pourceaugnac

6 octobre 1669 Molière fait jouer Monsieur de Pourceaugnac à Chambord.

Cette comédie-ballet jouée à Chambord, pour le divertissement du Roi, au mois de septembre 1669, est représentée en public à Paris, pour la première fois, sur le théâtre du Palais-Royal, le 15 novembre 1669, par la Troupe du Roi.
Dans l'œuvre de Molière, Monsieur de Pourceaugnac se situe chronologiquement après L'Avare, écrit en 1668. C'est l'une des deux comédies de ballets de Molière, sur une musique de Lulli, et l'une des quatre pièces produites pour la cour du Roi.
Monsieur de Pourceaugnac met en scène un jeune couple d'amoureux aux projets contrariés par Oronte, le père de la jeune fille qui la destine à Pourceaugnac, un provincial ridicule échappé de Limoges. Le malheureux va connaître bien des déboires : on le fait passer pour fou avant de le rendre totalement insensé.
La pièce
Monsieur de Pourceaugnac constitue un précieux exemple de l’esthétique de la comédie-ballet, car Molière s’efforce ici d’intégrer les ballets à l’action de la pièce grâce aux hallucinations dont le héros est victime. Cette œuvre, qui obtint un très vif succès, sera représentée quarante-neuf fois du vivant de son auteur.

Comments