Éphéméride 30 novembre 1667 naissance de Jonathan Swift



Jonathan Swift est né à Dublin en le 30 novembre 1667. Après une formation universitaire à Dublin (1681-1688), il quitte l'Irlande et devient secrétaire de William Temple, homme d'état important, membre du Parlement et diplomate très en vue. Swift vécut dix ans chez ce protecteur.

Ces nouvelles fonctions lui permirent de poursuivre ses études de théologie. Celles-ci s'achèveront en 1692 par un doctorat.

Jonathan Swift est alors nommé pasteur à Kilroot, près de Belfast (1694). En 1699, lorsque meurt Sir Temple, Jonathan Swift repart en Irlande, où il s'établit en 1700. Il obtient bientôt le bénéfice de Lavacor dans le comté de Meath et une prébende à la cathédrale de St-Patrick à Dublin. En 1701, il publie son premier pamphlet politique, où il prend nettement partie pour les whigs. La politique l'attire de plus en plus. Collaborant à l'
Examiner, de 1711 à 1714, il prépare l'opinion à la paix avec la France.

Doyen de la cathédrale de St-Patrick (1713), il n'accède pas à l'évêché
: Le Conte du tonneau avait déplu à la reine Anne. Swift y attaquait aussi bien les Anglicans que les dissidents ou les catholiques romains. La chute des tories en 1714 rendit définitif son exil volontaire en Irlande. Dès lors, il défendit âprement son pays et publia un nombre important d'ouvrages politiques, jusqu'à sa mort en 1745.
Comments

Éphéméride 29 novembre 1890 naissance de Maurice Genevoix


Maurice Genevoix est né le 29 novembre 1890 à Decize (Nièvre), « petite ville en Loire assise ».
Ses lointains ancêtres, suisses et catholiques fervents, avaient trouvé refuge en France lorsqu’ils avaient fui la répression calviniste. De là leur nom de Genevois, le « x » limousin ayant plus tard remplacé le « s ».

Ses études sont brillantes
: une voie d'universitaire et d'enseignant toute tracée. La Grande Guerre interrompt brusquement ce cours. Genevoix est au front ; bientôt grièvement blessé le 25 avril 1915 aux Eparges (Meuse) il passera toute la fin du conflit à l'arrière, réformé. L'impression d'être un survivant plutôt qu'un vivant l'obsède... il retourne finalement à la vie, à la Loire, au pays et s'installe aux “Vernelles" à St-Denis-de-L'Hôtel (Loiret) en 1928, où il écrit les cinq volumes de Ceux de 14 (1916-1923).

Parallèlement, Maurice Genevoix écrit ses premiers romans, dont le fameux
Raboliot (1925) qui obtient le prix Goncourt. Secrétaire perpétuel de l'Académie française de 1958 à 1973, il fut aussi un grand voyageur (Canada en 1945, Afrique noire, Afrique blanche en 1949).
Comments

Éphéméride 28 novembre 1908 naissance de Claude Lévi-Strauss



Claude Lévi-Strauss, né le 28 novembre 1908 à Bruxelles et mort le 1er novembre 2009, est un anthropologue et ethnologue français qui a exercé une influence décisive sur les sciences humaines dans la seconde moitié du XXe siècle en étant notamment l'une des figures fondatrices de la pensée structuraliste.

Nommé professeur de sociologie à l'université de Sao Paulo à vingt-sept ans, il part pour le Brésil en 1934. Il est de retour à Paris en 1939.

Mais face à la menace nazie il décide de se réfugier à New York en 1941.

En 1959, il revient à Paris et entre au Collège de France, où il exercera jusqu'à sa retraite en 1982. En 1973, il est le premier ethnologue admis à l'Académie française.

En 2008, pour son centenaire, il entre dans la prestigieuse collection de
La Pléiade. Il meurt le 3 novembre 2009 à l'âge de cent ans.
Comments

Éphéméride 27 novembre 1916 décès d'Émile Verhaeren


Émile Adolphe Gustave Verhaeren, né à Saint-Amand dans la province d’Anvers, Belgique, le 21 mai 1855 et mort à Rouen le 27 novembre 1916, est un poète belge flamand, d’expression française.

Dans ses poèmes influencés par le symbolisme, où il pratique le vers libre, sa conscience sociale lui fait évoquer les grandes villes dont il parle avec lyrisme sur un ton d’une grande musicalité. Il a su traduire dans son œuvre la beauté de l’effort humain.

Quand la Première Guerre mondiale éclata en 1914 et que, malgré sa neutralité, la Belgique fut occupée par les troupes allemandes, Verhaeren se trouvait en Allemagne et était au sommet de sa gloire.

Réfugié en Angleterre, il écrivit des poèmes pacifistes et lutta contre la folie de la guerre dans les anthologies lyriques. Il publia dans des revues de propagande anti-allemandes et tenta dans ses conférences de renforcer l’amitié entre la France, la Belgique et le Royaume-Uni.

Après l’une de ces conférences à Rouen, il mourut accidentellement, ayant été poussé par la foule, nombreuse, sous les roues d’un train qui partait.
Comments

Éphéméride 26 novembre1911 suicide de Paul Lafargue



Ne souhaitant pas subir les affres de la vieillesse, Paul Lafargue se donne la mort avec son épouse Laura.
Né le 15 janvier 1842 à Santiago de Cuba, marié à une fille de Karl Marx, cet intellectuel fut l’un des principaux penseurs socialistes français. Il est notamment l’auteur du pamphlet «Le droit à la paresse» où il dénonce l’aliénation du système capitaliste par le travail.
Il a justifié son suicide dans une courte lettre
: « Sain de corps et d'esprit, je me tue avant que l'impitoyable vieillesse qui m'enlève un à un les plaisirs et les joies de l'existence et qui me dépouille de mes forces physiques et intellectuelles ne paralyse mon énergie, ne brise ma volonté et ne fasse de moi une charge à moi et aux autres ».
Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise face au mur des Fédérés.
Comments

Éphéméride 25 novembre 1763 décès d'Antoine-François Prévost


Antoine François Prévost, dit d'Exiles, est né le 1er avril 1697 à Hesdin (Nord). Il alterne les séjours dans plusieurs monastères et dans l'armée. En 1721, il prononce ses vœux. Ayant quitté son monastère sans autorisation, il s'enfuit à Londres. À partir de 1731, il commence la publication, en Hollande, des sept tomes du Philosophe anglais dont on a pris l'habitude d'extraire le dernier tome sous le simple titre de Manon Lescaut. En 1733, criblé de dettes, Prévost retourne à Londres ou il fonde le journal le Pour et contre consacré à la littérature et à la culture anglaises. En 1736, il devient l'aumônier du prince de Conti. Il publiera plusieurs autres romans, dont: Le Doyen de Killerine (1735-1740) et Histoire d'une Grecque moderne (1740). Il décède le 25 novembre 1763 à Courteuil.
Comments

Éphéméride 24 novembre 1870 décès de Lautréamont


Isidore Ducasse est né de parents français, à Montevideo (Uruguay), le 4 avril 1846 le jour de la saint Isidore. Son père était chancelier à l'ambassade. Il vient en France en 1859 pour y poursuivre ses études, au collège de Tarbes puis au lycée de Pau, où il est interne. Il se rend à Paris pour préparer l'École Polytechnique. À l'âge de 22 ans, sous le pseudonyme de Comte de Lautréamont, il publie à compte d'auteur le premier des Chants de Maldoror, un ouvrage en prose poétique, qui passe complètement inaperçu (août 1868). Le volume complet sortira durant l'été 1869. Puis, sous le titre Poésies, il publie encore deux fragments de préface pour "un livre futur" mais qui n'a jamais été écrit. Il meurt phtisique en 1870 à Paris, à l'âge de vingt-quatre ans.
Comments

Éphéméride 23 novembre 1920 naissance de Paul Celan


Paul Celan est un poète et traducteur roumain de langue allemande, né Paul Pessach Antschel au sein d'une famille juive allemande, et naturalisé français le 8 juillet 1955. C'est le plus grand poète de langue allemande de l'après-guerre, composant une œuvre absolument novatrice, consciente de venir après l'événement majeur de la Shoah.
Paul Celan est mort à Paris le 20 avril 1970, probablement après s'être jeté dans la Seine du Pont Mirabeau, son corps étant retrouvé le premier mai.
Comments

Éphéméride 22 novembre 1869 naissance d'André Gide


André Gide est né en 1869 dans une famille de la haute bourgeoisie protestante. Son père est un brillant professeur à la faculté de droit de Paris, et sa mère, la fille d'un industriel rouennais du textile.
Il s'affranchit de son éducation puritaine dans les
Nourritures terrestres, en 1897, en exprimant son goût pour la vie. Il participe à la vie littéraire avec Paul Claudel, Henri Ghéon, Francis Jammes, Paul Valéry et fonde la Nouvelle Revue Française (NRF) où il défend une école de la rigueur et du classicisme.
André Gide montre à la fois un désir de prendre parti dans les grands problèmes de son époque tout en faisant preuve de méfiance pour toute forme d'engagement. Son enthousiasme pour le communisme s'éteint après son voyage en URSS qui l'amènera à dénoncer le stalinisme.
André Gide rejette tout conformisme dans les idées. Sa personnalité est complexe, à la fois sensible et puritaine, tourmenté par le doute et l'inquiétude. Il refuse toute servitude familiale, sociale.
Il reçoit le prix Nobel de littérature en1947.
Comments

Éphéméride 21 novembre 1694 naissance de Voltaire



Fils de notaire, Voltaire est né dans une famille catholique. Son frère aîné, Armand, fut éduqué par les Oratoriens, suspects de jansénisme. Armand fut un janséniste forcené, familier des convulsionnaires de Saint-Médard. Il fut même tonsuré en 1709, mais il renonça à l’état ecclésiastique pour devenir trésorier de la Chambre des Comptes.
Les rapports des deux frères ne furent pas plus chaleureux que ceux de Diderot avec son frère chanoine, lui aussi dévot fanatique.
François-Marie Arouet fut baptisé le 22 novembre 1694 en l’église Saint-André-des-Arts.
Il fit ses études chez les Jésuites, au Collège Louis-le-Grand, rue Saint-Jacques. Il écrira plus tard que « 
les jésuites ne lui avaient appris que du latin et des sottises », mais il reçut une très solide formation à l’éloquence et fut initié au théâtre que les Pères pratiquaient comme une école de vertu et d’élégance mondaine. Il eut des maîtres de grande qualité et fut un élève brillant.
Comments

Éphéméride 20 novembre 1858 naissance de Selma Lagerlöf



Née en 1858 au manoir de Mårbacka dans le Värmland, en Suède, le 20 novembre 1858, Selma Lagerlöf appartient à une vieille famille du Värmland. Elle est institutrice à l'école de filles de Landskrona de 1885 à 1895.
En 1990, Selma Lagerlöf se voit attribuer, par le périodique
Idun, le prix de la meilleure nouvelle pour cinq chapitres de Gösta Berlings saga qui sera publié l'année suivante. À partir de 1895, abandonnant le métier d’institutrice, Selma Lagerlöf voyage en Italie (1895), en Palestine et en Égypte (1899), et se consacre entièrement à la littérature.

Son œuvre la plus célèbre,
Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson lui est commandée pour enseigner la géographie de la Suède aux écoliers. Son succès est tel que cela lui permettra de racheter en 1910 le domaine familial de Marbacka qui avait été vendu en 1887. En 1919, Selma Lagerlöf quitte définitivement sa maison d’hiver de Falun et s’installe en permanence à Marbacka qu'elle transformera en manoir de style néoclassique. Elle y décède en 1940.

Selma Lagerlöf a été la première femme à recevoir le prix Nobel de littérature, en 1909, et la première, en 1914, à être élue à l'Académie suédoise.
Comments

Éphéméride 19 novembre 1900 naissance d’Anna Seghers



Anna Seghers (de son vrai nom Netty Radvanyi, née Reiling), est un écrivain allemand d'origine juive.

Durant la Première guerre mondiale, elle est au service des armées. En 1920 elle réussit le baccalauréat. Ensuite elle étudie l'histoire, l'histoire de l'art et la sinologie à Cologne et Heidelberg . En 1924 elle obtient son doctorat à l'université de Heidelberg avec une thèse sur
Juifs et judéité dans l'œuvre de Rembrandt.

En 1925 elle épouse le sociologue hongrois László Radványi. En 1928 parait son premier livre sous le pseudonyme d'Anna Seghers. Ce premier roman est couronné par le prix Kleist. Il est porté à l'écran, en 1934, par le dramaturge Erwin Piscator.

Également en 1928, elle rejoint le Parti communiste allemand (KPD) et l'année suivante elle est membre fondatrice de l’Union des écrivains prolétaires révolutionnaires. En 1930 elle voyage pour la première fois en Union soviétique. Après la prise de pouvoir par les Nazis, Anna Seghers est arrêtée par la Gestapo puis relâchée ; ses livres sont interdits en Allemagne et brûlés. Peu après elle fuit en Suisse et de là rejoint Paris.

Après le commencement de la Seconde Guerre mondiale et l'entrée des troupes allemandes dans Paris, le mari d’Anna Seghers est interné dans le sud de la France au camp du Vernet. À Marseille, elle se préoccupe de la libération de son mari et des possibilités de fuir à l'étranger. Cette époque forme la trame du roman
Transit (paru en 1944).

En mars 1941, Anna Seghers et sa famille réussissent à rallier Mexico via la Martinique, New York et Veracruz. En 1942 paraît son roman qui reste probablement le plus célèbre
La septième croix que Fred Zinnemann met en images en 1944. Les succès du livre et du film rendent Anna Seghers célèbre dans le monde entier.
Comments

Éphéméride 18 novembre 1922 décès de Marcel Proust

18 novembre 1922 décès de Marcel Proust

Marcel Proust est né le 10 juillet 1871 pendant la Commune. C'est un enfant chétif, sensible. Il grandit à Paris et à Illiers, où il passe la plupart de ses vacances. Ses talents littéraires se manifestèrent dès le lycée. Il commence tôt à fréquenter le salon de Mme Arman de Caillavet, amie d’Anatole France. Il suit les cours d'Henri Bergson dont l’influence sera majeure sur son œuvre. Il fréquente le salon de Mme Strauss, veuve de Bizet. Il rencontre Maurice Barrès, Jacques-Émile Blanche et Oscar Wilde.

En 1893, il se destine à une carrière de bibliothécaire. Chez Madeleine Lemaire, il fait la connaissance de Robert de Montesquiou.

En 1894 éclate l’affaire Dreyfus. Proust fait la connaissance de Reynaldo Hahn et c'est le début d’une grande passion.

En 1895, il est reçu à la licence ès lettres (philosophie). En juin, il est attaché à la bibliothèque Mazarine. Il commence à l’automne 1895 un roman qu’il n’acheva pas et qui ne fut publié qu’en 1952 sous le titre Jean Santeuil.

Sous le patronage d’Anatole France, Proust fait paraître en 1896 son premier livre
Les Plaisirs et les Jours, un recueil de nouvelles, d’essais et de poèmes. Il a un nouvel ami intime, Lucien Daudet, fils d’Alphonse, frère de Léon.

En 1898, dreyfusard, il assiste au procès de Zola. En mai 1900, il effectue un voyage à Venise avec sa mère et y retourne seul en octobre.

En 1902, il voyage en Hollande, et voit la Vue de Delft, de Vermeer. Il publie plusieurs traductions du critique d’art anglais John Ruskin : La
Bible d’Amiens en 1904, Sésame et les Lys en 1906.

En août 1906, Marcel Proust s’installe au 102 boulevard Haussmann, dans un appartement tapissé de liège et hermétiquement clos.

Au début de l’année 1908, Proust écrivit pour
le Figaro une série de pastiches imitant le style de Balzac, Michelet, Flaubert, Sainte-Beuve et autres prosateurs du XIXe siècle. En même temps il se met à travailler à un roman, tout en projetant d’écrire plusieurs essais de critique littéraire, artistique et sociologique. L’un de ces essais devait être consacré à Sainte-Beuve. Peu à peu tous ces projets se fondent en un seul.

Durant l’été 1909, l’essai
Contre Sainte-Beuve est devenu un roman, que Proust ne cessa d’écrire qu’à sa mort.

En mai 1913, il adopta pour titre général :
À la recherche du temps perdu. Sa santé déjà fragile se détériore davantage. Il vit en reclus et s’épuise au travail. À la recherche du temps perdu, est publié entre 1913 et 1927, le premier volume en ayant été édité à compte d’auteur chez Grasset. Le deuxième volume À l’ombre des jeunes filles en fleurs reçoit le prix Goncourt en 1919.

Le 30 août 1914, Marcel Proust vit un drame personnel en la mort accidentelle, en avion, d’Alfred Agostinelli qui était son ami depuis 1907.

Durant la guerre, il dîne au Ritz sous les bombardements, fréquente Jean Cocteau, Paul Morand, invite le Quatuor Poulet à jouer à son domicile.

En mai 1919, il emménage au 44, rue Hamelin (XVIe). Son homosexualité, inavouable dans la société de l’époque, est diffuse dans son œuvre. Il travaille sans relâche à l’écriture des six livres suivants de
À la recherche du temps perdu, jusqu’au 18 novembre 1922 où il meurt épuisé, emporté par une bronchite mal soignée. Avant sa mort, il demanda à Jacques Rivière et à son frère Robert de publier le reste de son œuvre. La Prisonnière paraît en 1923, Albertine disparue en 1925 et le Temps retrouvé en 1927.

Marcel Proust est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris.
Comments

Éphéméride 17 novembre 1747 décès d’Alain-René Lesage



Alain-René Lesage est né en Bretagne le 8 mai 1668 ; il fait ses études au Collège de Vannes. À quatorze ans il a le malheur de perdre son père qui, notaire royal et greffier, lui laisse une petite fortune que ses tuteurs ne tardent pas à dilapider. Il fait son droit à Paris où il s'inscrit au Palais comme avocat. Il se marie en 1694 et deux de ses enfants, René-André, dit Montmenil, et François-André, dit Pittence, deviennent acteurs.

Alain-René Lesage connaît son premier succès comme auteur dramatique en 1707 grâce à une pièce en un acte
Crispin, Rival de don Maitre. La même année il publie un roman à succès Le Diable boiteux, satire originale de la société française. En 1709, il fait représenter à la Comédie Française sa pièce la plus célèbre Turcaret ou Le Financier, peinture d'un réalisme saisissant et impitoyable des milieux de la finance de son époque.

Prolifique, il donne de 1712 à 1735 au Théâtre de la Foire une centaine de pièces, plus ou moins brillantes, mais qui contiennent d'utiles renseignements sur sa conception de la vie et la meilleure des clés du
Gil Blas. C'est précisément ce roman picaresque, Gil Blas de Santillane, qui, publié à partir de 1715, assure sa notoriété. Alain-René Lesage meurt à Boulogne-sur-Mer en 1747.
Comments

Éphéméride 16 novembre 1888 naissance d’Henri Bosco

16 novembre 1888 naissance d’Henri Bosco

Henri Bosco est né d'une famille provençale et piémontaise. Après des études au lycée d'Avignon, à l'Université de Grenoble et à l'Institut français de Florence, agrégé d'italien, il enseigne cette langue dans sa ville natale à Avignon, puis à Bourg en Bresse, Philippeville (Algérie) et Rabat (Maroc). Il écrit un premier roman, illustré par ses soins, dès l'âge de sept ans. À seize ans, il se voit attribuer un prix de poésie par une revue suisse. Son premier roman,
Pierre Lampédouze, dans lequel il décrit sa ville natale, sera publié en 1924. La Provence montagneuse est pour Bosco le lieu de toutes les correspondances mystérieuses : L'Âne Culotte (1937), Le Jardin d'Hyacinthe (1941) sont des histoires baignées de surnaturel.

Henri Bosco connaît la célébrité avec
Le Mas Théotime, Prix Renaudot en 1945. En 1953, il parvient au zénith de sa carrière de romancier en recevant le Grand prix national des Lettres.

Bosco publie également de nombreux livres pour enfants, comme
L'enfant et La Rivière (1960), et Le Renard de l'île (1967). En 1968, Bosco se voit décerner le Grand prix du Roman de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre. Il meurt à Nice en 1976.
Comments

Éphéméride 15 novembre 1876 naissance d'Anna de Noailles


Le 15 novembre 1876 naissait Anna-Élisabeth de Noailles, née princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan.
« J'écris pour que le jour où je ne serai plus On sache comme l'air et le plaisir m'ont plu, Et que mon livre porte à la foule future Comme j'aimais la vie et l'heureuse nature. »
Née à Paris, descendante des familles de boyards Bibescu de Roumanie, Anna de Noailles est la fille du prince Grégoire Bibesco Bassaraba de Bassaraba. Anna évolue au coeur de la vie mondaine parisienne au commencement du XXème siècle. Son salon de l'avenue Hoche attire l'élite intellectuelle, littéraire et artistique de l'époque parmi lesquels Maurice Barrès, Edmond Rostand, Paul Claudel, Colette, André Gide, Robert de Montesquiou, Paul Valéry, Jean Cocteau, Alphonse Daudet ou encore Pierre Loti. C'est également une amie proche de Clemenceau. Elle publie son premier livre le 8 mai 1901 à l'âge de 25 ans: « Le Cœur Innombrable », succès considérable qui dépassera toutes les espérances de l'auteur. En 1904, avec d'autres femmes, parmi lesquelles Julia Daudet et Judith Gautier, fille de Théophile Gautier, Anna de Noailles crée le prix « Vie Heureuse », issu de la revue du même nom, qui deviendra plus tard le prix Fémina, récompensant la meilleure œuvre française écrite en prose ou en poésie. Anna de Noailles est la seule femme poète de son temps à recevoir les plus hautes distinctions publiques. Le 15 juillet 1931, Henri Bergson lui remet ainsi le titre de la première femme commandeur de la Légion d'honneur. Anna de Noailles sera également la première femme reçue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. « Elle était plus intelligente, plus malicieuse que personne. Ce poète avait la sagacité psychologique d'un Marcel Proust, l'âpreté d'un Mirbeau, la cruelle netteté d'un Jules Renard. » déclarera Jean Rostand à son sujet, en 1960. Anna de Noailles meurt le 30 avril 1933 dans son appartement de la rue Scheffer ; La Troisième République lui fait des funérailles officielles. Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise, mais son cœur repose au cimetière d'Amphion-les-Bains.
Comments

Éphéméride 14 novembre 1851 parution de Moby Dick



Le plus célèbre roman de l'écrivain américain Herman Melville paraît pour la première fois aux États-Unis sous le titre original
Moby Dick or the white Whale.

Attiré par la mer et le large, Ismaël, le narrateur, décide de partir à la chasse à la baleine. Il embarque sur le
Pequod, baleinier commandé par le capitaine Achab. Ismaël se rend vite compte que le bateau ne chasse pas uniquement pour alimenter le marché de la baleine.
Achab recherche Moby Dick, un cachalot blanc d'une taille impressionnante et particulièrement féroce, qui lui a arraché une jambe par le passé.
Achab emmène son équipage dans un périple autour du monde à la poursuite du cachalot dont il a juré de se venger.
Le
Pequod finira par sombrer au large des îles Gilbert en laissant Ismaël seul survivant, flottant sur un cercueil.
Comments

Éphéméride 13 novembre 1850 naissance de Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson est un romancier, poète et essayiste écossais.

Robert Louis Balfour Stevenson est né à Edimbourg le 13 novembre 1850. Fils unique d'un ingénieur, Stevenson entre à l'école d'ingénieurs d'Anstuthen, puis, après des études de droit, s'inscrit au barreau en 1875. Il connaît durant sa jeunesse de graves ennuis de santé.

Il délaisse peu à peu le droit au profit de la littérature. Atteint de tuberculose, il passe sa vie à voyager à la recherche d'un climat plus sain, notamment en France. Il publie ainsi
Un voyage dans les terres (1878), suivi de Voyage avec un âne à travers les Cévennes (1878).

C'est en France, à Fontainebleau, qu'il rencontre Fanny Osbourne, une jeune Américaine, qu'il épouse en 1880.

C’est pour le fils de Fanny qu’il rédige, au rythme d’un chapitre par jour,
L’Île au trésor (1883). On dit que l’influence de Fanny a édulcoré le fantastique du roman Le Cas Étrange Du Docteur Jekyll Et De M. Hyde (1885).
Le mystérieux imprègne également les contes des
Nouvelles Mille et une nuits (1882).

Toujours en lutte contre la maladie, Stevenson part, en 1887, aux îles Marquises, Tahiti, Honolulu et s'installa enfin aux îles Samoa, écrivant
Dans les mers du Sud (1896) et un ouvrage inachevé Le Barrage d'Hermisson (publié en 1896).

Il meurt à Vailima, aux Samoa, en 1894. Conformément à ses vœux, il est enterré sur le pic Vaea, d'où sa tombe domine le Pacifique.
Comments

Éphéméride 12 novembre 1915 naissance de Roland Barthes


Roland Barthes est un écrivain et sémiologue français.

Au cours de ses études en linguistique et en lexicologie à Paris, Roland Barthes se passionne également pour le théâtre, la littérature et la musique.
Cette période de sa vie est marquée par son engagement contre la montée du fascisme en Europe - une santé très fragile l’empêche cependant de prendre les armes pendant la guerre.

Inspiré par le mouvement structuraliste et par ses lectures de Freud, de Marx ou de Lévi-Strauss, l'écrivain s'impose avec
Le Degré zéro de l'écriture, un essai fondateur sur la littérature, et l'étude des signes. Une grande partie des recherches de Barthes se concentre autour de la notion de mythe, ancien ou moderne, développée dans son ouvrage Mythologies.

Proche du philosophe Michel Foucault, il entre avec lui au conseil de rédaction de la revue Critique. Directeur d'études à l'EHESS puis enseignant au Collège de France, Roland Barthes a profondément marqué l'université française et l'enseignement des lettres à partir des années 1970 : ses cours ont fait l'objet de publications multiples.
Il est décédé le 26 mars 1980.
Comments

Éphéméride 11 novembre 1821 naissance de Fiodor Dostoïevski


Né à Moscou en 1821, fils d’un médecin militaire alcoolique et violent (qui inspirera sans doute en partie le père Karamazov), Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski connaît une enfance difficile et maladive : il sera toute sa vie sujet à l'épilepsie.

Il entre à dix-sept ans à l'Académie du génie militaire de Saint-Pétersbourg d’où il ressort avec le grade de sous-lieutenant. Il s’oriente vers l’écriture. Après quelques traductions, il publie son premier écrit à vingt-trois ans,
Les pauvres gens.

D’abord encensé par la critique, il se voit ensuite considéré comme un simple imitateur de Gogol. Il fuit alors les cercles littéraires et se lie avec un groupe de libéraux, le cercle de Petrachevski qui, clandestinement, tentait de préparer les paysans à la révolution socialiste. Il est alors arrêté et condamné à mort, peine commuée en quatre années d'emprisonnement suivies d'un exil de cinq années en Sibérie.
Il revient diminué de ces travaux forcés (
Souvenirs de la maison des morts). Mais également changé par la lecture de l’Évangile et la découverte de la bonté de l’homme.

Il se marie en 1857 avec une jeune veuve tuberculeuse, qui meurt quelques années plus tard. En 1861 il rencontre Pauline Souslova, avec qui il parcourt l’Europe de 1862 et 1863. Fréquentant les casinos, il perd tout son argent et se voit ainsi contraint d’accélérer la rédaction de ses écrits. Sur le point d’être arrêté faute de pouvoir honorer ses dettes, il s’expatrie.

Le succès de ses écrits lui permet néanmoins de mettre fin à cet exil. Quand il regagne la Russie en 1873, sa réputation littéraire a acquis une dimension et une ampleur internationales. Il meurt le 9 février 1881. Trente mille personnes assistent à son enterrement.
Comments

Éphéméride 10 novembre 1891 décès d'Arthur Rimbaud


Jean Nicolas Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort le 10 novembre 1891 à Marseille.

Arthur Rimbaud écrit ses premiers poèmes à quinze ans. Il renonce subitement à l’écriture à l'âge de vingt ans. Il mène alors une vie aventureuse, au Yémen et en Éthiopie, où il devient négociant.

Atteint d'une tumeur cancéreuse au genou droit, il quitte l'Éthiopie et rentre en France. À Marseille, les médecins décident de l'amputer. Mais la maladie l'emporte le 10 novembre 1891.

La densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures majeures de la littérature française.
Comments

Éphéméride 9 novembre 1918 décès de Guillaume Apollinaire


Guillaume Apollinaire (né Wilhelm Albert Wodzimierz Apolinary de Kostrowicki) est un poète né le 26 août 1880 à Rome.

Il est considéré comme l'un des poètes français les plus importants du début du xxe siècle, auteur de poèmes tels que
Zone, La Chanson du Mal-Aimé, ou encore Mai, Le Pont Mirabeau ; son œuvre érotique (dont principalement un roman et de nombreux poèmes) est également passée à la postérité. Il expérimente un temps la pratique du calligramme.

Il est le théoricien de l'Esprit nouveau, maître du cubisme et précurseur du Mouvement surréaliste.

Il se porte volontaire pour combattre dans l’armée française en 1914, ce qui initialise sa procédure de naturalisation. Transféré à sa demande au 96e régiment d'infanterie avec le grade de sous-lieutenant en novembre 1915, il est naturalisé français le 9 mars 1916 sous le nom de Guillaume Apollinaire.

Il est blessé à la tempe par un éclat d'obus le 17 mars 1916, alors qu'il lisait le
Mercure de France dans sa tranchée. Évacué à Paris, il est trépané le 10 mai 1916. Affaibli par sa blessure, Guillaume Apollinaire meurt le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris alors que, dans les rues, les Parisiens célébraient la fin de la guerre.
Comments

Éphéméride 8 novembre 1880 parution des "Frères Karamazov"


Le dernier roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski est publié en Russie.

Écrit en deux ans,
Les Frères Karamazov est considéré par son auteur comme son œuvre la plus aboutie.

L'intrigue principale tourne autour des trois fils d'un homme impudique, vulgaire et sans principes (Fiodor Pavlovitch Karamazov), et du parricide commis par l'un d'entre eux. En fait, les enfants sont au nombre de quatre puisque le père a donné naissance à un bâtard, Smerdiakov.

Chacun des trois fils représente un personnage type de la société russe de la fin du XIXe siècle : Alexeï, le benjamin, est un homme de foi ; Ivan, le cadet, est un intellectuel matérialiste qui cherche à savoir si tout est permis, si Dieu n'existe pas ; Dimitri, leur très exalté demi-frère aîné, est un homme impétueux en qui le vice et la vertu se livrent une grande bataille : ce dernier incarne, selon l'auteur lui-même, « l'homme russe ».
Comments

Éphéméride 7 novembre 1913 naissance d’Albert Camus


Albert Camus, né le 7 novembre 1913 en Algérie à Mondovi, à proximité de Bône (actuellement Annaba), dans le département de Constantine, et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin, dans l'Yonne, est un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français.

Il fut aussi un journaliste militant engagé dans la Résistance française et dans les combats moraux de l'après-guerre.

Son œuvre est composée de poèmes, pièces de théâtre, romans, nouvelles et essais. Il est récompensé par le Prix Nobel de littérature en 1957.

Albert Camus utilise son œuvre pour promouvoir ses idées et opinions sur le communisme, la guerre, la bombe atomique, le colonialisme, l'Allemagne fasciste et le stalinisme. Il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurdité de la condition humaine, sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence.

Il décède dans un accident de la route le 4 janvier 1960.
Comments

Éphéméride 6 novembre 1692 décès de Tallemant des Réaux


Tallemant des Réaux est né en 1619 à la Rochelle dans une famille de banquiers protestants. Il vient à Paris très jeune et se lie avec Valentin Conrart, secrétaire de Louis XIII, qui regroupe autour de lui des hommes de lettres qui formeront le premier noyau de l'Académie Française.

Mais Tallemant fait aussi partie du milieu mondain et brillant de l'hôtel de Rambouillet, situé près du Louvre, où la marquise de Rambouillet, née Catherine de Vivonne, réunit dans son salon les grands esprits de son temps : Malherbe, Racan, Corneille, Rotrou, Conrart.

C'est là qu'il glane la matière de ses
Historiettes. Dans cet ouvrage qu'il remaniera jusqu'en 1659, Tallemant mêle des anecdotes souvent crues à des observations très pertinentes mais féroces sur les mœurs parisiennes du règne de Louis XIII et du début du règne de Louis XIV.

À la fin de sa vie, il abjure sa confession protestante afin de bénéficier d'une pension. Ses
Historiettes ne seront publiées qu'en 1834, et présentent un intérêt historique remarquable. Il décède le 6 novembre 1692 à Paris.
Comments

Éphéméride 5 novembre 1977 mort de René Goscinny



René Goscinny, né le 14 août 1926 à Paris et mort le 5 novembre 1977 à Paris, est un écrivain, humoriste et scénariste de bande dessinée français, créateur d’
Astérix, d’Iznogoud et du Petit Nicolas ainsi que le principal scénariste de Lucky Luke.

Goscinny meurt d’un arrêt cardiaque le 5 novembre 1977 à l’âge de cinquante et un  ans au cours d’une épreuve d’effort de routine à la clinique de la rue de Chazelles à Paris.
Il est enterré au carré juif du cimetière du Château, à Nice.
Uderzo continue seul
Astérix tout en signant les albums de leurs deux noms, par respect pour sa mémoire.
Comments

Éphéméride 4 novembre 1838 Stendhal dicte La Chartreuse de Parme


La Chartreuse de Parme, un roman dicté dans l’allégresse en cinquante-deux jours.

L'écrivain français Henri Beyle, dit Stendhal, dicte à son secrétaire le texte de ce qui constituera son dernier roman,
La Chartreuse de Parme.
Le manuscrit sera achevé le 26 décembre et paraîtra en deux volumes en mars 1839.
L’action du roman commence à Milan en 1796, par les confidences d’un lieutenant français dénommé Robert, qui conte l’arrivée à Milan des armées de la Révolution, menée par le jeune Bonaparte.
Comments

Éphéméride 3 novembre 1874 naissance de Lucie Delarue-Mardrus



Lucie Delarue-Mardrus, née à Honfleur le 3 novembre 1874 et morte le 26 avril 1945 à Château-Gontier, est une poétesse, romancière, sculptrice, dessinatrice, journaliste et historienne française.

Ses parents ayant refusé la main de celle qu’on surnomme « Princesse Amande » au capitaine Philippe Pétain, elle épouse l’orientaliste Joseph-Charles Mardrus, traducteur des
Mille et une Nuits, dont elle divorcera vers 1915. Elle devient l’amie de Renée Vivien et de Nathalie Barney.

Onze recueils de poésie (une anthologie et un recueil anonyme posthumes), au moins quarante-sept récits de fiction (romans et nouvelles), de très nombreux articles (critique littéraire, artistique, bien-être, sociologie…), trois essais, cinq biographies, quatre récits de voyage, une autobiographie, deux pièces de théâtre publiées, de très nombreux manuscrits (poésies et théâtre, scénarii), des dessins et des tableaux étonnants, des sculptures très variées, des partitions (paroles et/ou musique) : Lucie Delarue-Mardrus fut une artiste complète aux dons multiples, d'une curiosité insatiable et d'une capacité de travail impressionnante.
Comments

Éphéméride 2 novembre 1905 naissance de Georges Schehadé



Georges Schehadé, né le 2 novembre 1905 à Alexandrie et mort le 17 janvier 1989 à Paris, est un poète et auteur dramatique libanais de langue française.

Schehadé est l’auteur d’une importante œuvre théâtrale et également l’auteur de plusieurs recueils poétiques (
Rodogune Sinne, L’Écolier Sultan, Poésies I à VI, Poésies VII (posthume).

Fuyant la guerre civile (1975-1990) qui menace le Liban, Georges Schehadé quitte Beyrouth en 1978 et s'installe à Paris où il meurt en 1989. Sa tombe se trouve au Cimetière du Montparnasse.

Georges Schéhadé est l’un des « grands » de la littérature francophone. Il est apprécié en France et en Europe.
Comments

Éphéméride 1er novembre 1636 naissance de Nicolas Boileau


Nicolas Boileau est né le 1er novembre 1636 à Paris. C’est un poète, écrivain et critique français.
Il est le quinzième enfant de Gilles Boileau, greffier au Parlement de Paris. Il fut appelé Despréaux tant que vécut son frère aîné, l'académicien Gilles Boileau, avec qui il fut presque toujours brouillé.
Il lut ses premières satires à l'hôtel de Rambouillet et se fit dès ce moment des ennemis irréductibles, notamment l'abbé Cotin.
Théologien de la Sorbonne et avocat, Nicolas Boileau choisira néanmoins le métier d'écrivain critique.
Ses premiers écrits importants seront des
Satires écrites de 1660 à 1668 dans lesquelles il s'attaque à des auteurs qu'il juge de mauvais goût et s'attire leur haine. Il ne songeait pas à se présenter à l'Académie où il avait beaucoup d'adversaires, mais il céda au désir que lui exprima Louis XIV de le voir entrer dans cette Compagnie.
Théoricien de l'esthétique classique en littérature, il sera du côté des Anciens dans la querelle des Anciens et des Modernes au sein de l'Académie française de la fin du XVIIe siècle. On lui doit également plusieurs poèmes comme
Le Lutrin ou L'Art poétique (1 100 alexandrins classiques) et la traduction du Traité du sublime de l'écrivain grec antique Pseudo-Longin.
Il est mort le 11 mars 1711.
Comments