Passion Lettres
Giono

Les Vraies richesses. Giono dans la mêlée

PARUTION

Jean Giono, 9: "Les Vraies richesses. Giono dans la mêlée"
Sous la direction de Laurent Fourcault
Caen
: Lettres modernes Minard, 2010.
Table des matières:
avant-propos, par Laurent Fourcaut
I. LES VRAIES RICHESSES
1. 
Les Vraies richesses. Réception de l'oeuvre, par Michel Gramain.
2. Vision politique et vision poétique. Grammaire du discours argumentatif dans
Les Vraies richesses, par Sophie Milcent-Lawson.
3. De la guerre à la terre. Les idées politiques de Giono au temps des “
Vraies richesses (1929–1939), par Mireille Sacotte.
4. 
Les Vraies richesses comme apax: de l'ogre capitaliste aux noces avec la terre, par Laurent Fourcaut.
II. Bibliographie
Les Vraies richesses, bibliographie de la critique, par Laurent Fourcaut.
III. Carnet critique
J. Giono,
J'ai ce que j'ai donné (par A. Castiglione). – D. Grosse, Jean Giono. Violence et création (par J.-P. Pilorget). – J.-P. Pilorget, Le Compagnonnage souverain de Jean Giono. Intertextualité et art romanesque; J. Giono, Colline, édition critique et édition diplomatique du manuscrit ms A 9811 établies par Michel Gramain; J. Giono–H. Pourrat, Correspondance (1929–1940) (par L. Fourcaut). – H. Godard, Giono. Le Roman, un divertissement de roi; A. Stevenson, Blanche Meyer et Jean Giono (par J. Le Gall).

Comments

Un roi sans divertissement

Je viens de revoir et d'enregistrer le film de François Leterrier, adaptation du chef d'œuvre pascalien de Giono.
La chanson de Brel qui ouvre et ferme le film est très réussie, elle aussi.

Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?
Jacques Brel
Pourtant les hôtesses sont douces
Aux auberges bordées de neige
Pourtant patientent les épouses
Que les enfants ont prises au piège
Pourtant les auberges sont douces
Où le vin fait tourner manège
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant les villes sont paisibles
Où tremblent cloches et clochers
Mais le diable dort-il sous la bible ?
Mais les rois savent-ils prier ?
Pourtant les villes sont paisibles
De blanc matin en blanc coucher
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant il nous reste à rêver
Pourtant il nous reste à savoir
Et tous ces loups qu'il faut tuer
Tous ces printemps qu'il reste à boire
Désespérance ou désespoir
Il nous reste à être étonnés
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant il nous reste à tricher
Être le pique et jouer cœur
Être la peur et rejouer
Être le diable et jouer fleur
Pourtant il reste à patienter
Bon an mal an on ne vit qu'une heure
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?
Comments