Baudelaire
Chant d'automne,
Les Fleurs du Mal



I


Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres
;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts
!
J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l’hiver va rentrer dans mon être
: colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon cœur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.

J’écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
L’échafaud qu’on bâtit n’a pas d’écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

II me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu’on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui
? — C’était hier l’été; voici l’automne!
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II


J’aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd’hui m’est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l’âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre cœur
! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant
;
Amante ou sœur, soyez la douceur éphémère
D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant.

Courte tâche
! La tombe attend — elle est avide!
Ah
! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l’été blanc et torride,
De l’arrière-saison le rayon jaune et doux
!

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal
Spleen et Idéal
(édition de 1861)


Introduction


Dans sa version originale, publiée en 1859, Chant d’Automne était fait de sept quatrains dédiés à M. (arie) D. (aubrun). On y entendait successivement deux voix: celle de l’angoisse éprouvée à l’approche de la nuit et du froid, et celle des bonheurs de l’arrière-saison, que le poète ne peut ni saisir ni abandonner. Il a été scindé pour l’édition de 1861, et nous n’expliquerons ici que le premier thème.

Sources


Alors qu’on peut souvent hésiter sur la destination des poèmes d’amour de Baudelaire, la dédicace « À Marie Daubrun » ne fait ici aucun doute, « la lumière verdâtre » (vers 17) suffirait à prouver cette destination sans du reste que cela avance à grand-chose car on connaît mal les dates et la nature exacte des relations entre Baudelaire et Marie Daubrun. Suivant Antoine Adam, elle représentait, entre l’amour infernal (Jeanne Duval) et l’amour idéal (Mme Sabatier), la « savante ambiguë participant de l’un et de l’autre ». Toujours suivant A. Adam, Baudelaire se préparait ainsi, consciemment du reste, à une cruelle et inévitable déception, mais en revanche elle est à la source de ses chefs-d’œuvre peut-être les plus travaillés sur le plan artistique.


Plan du dossier de 24 pages:

1. Étude linéaire de la première partie du texte

2. Les interprétations de différents critiques et commentateurs :

Jean Prévost, Baudelaire, essai sur l’inspiration et la création poétiques, Mercure de France, 1953.
Pouget (L’Explication française au baccalauréat Hachette, 1952): travaille sur la composition des quatre premières strophes
J.-D. Hubert, L’esthétique des Fleurs du Mal, essai sur l’ambiguïté poétique, Genève, Cailler, 1953.
R. Galand, Baudelaire, poétique et poésie, Nizet, 1969.
Eigeldinger, La Symbolique solaire dans la poésie de Baudelaire in n° spécial sur Baudelaire Revue d’Histoire littéraire de la France avril-juin 1967
• G. 
Bachelard, La Terre et les rêveries de la volonté
• Antoine Adam, édition des Fleurs du Mal, avec introduction, relevé des variantes et notes, Garnier, 1961.
• E. 
Lablénie, Études littéraires, SEDES.
R. B. Chérix, Commentaire des Fleurs du Mal, essai d’une critique intégrale, avec introduction, concordances, références, commentaires, notes, index, Droz-Minard, 2e édition, 1962.

3. Texte complémentaire: La couleur de l’imagination
L.J. Austin, L’Univers poétique de Baudelaire (Mercure de France).




pour obtenir le fichier électronique complet de 24 pages en pdf:
Participation de 3,99 euros aux frais d’hébergement du site.

Après le règlement, vous recevrez un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !














Après le règlement, vous recevrez un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures